Lundi, 11 Décembre 2017
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Décembre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      1  2  3
  4  5  6  7  8  910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Foire aux marrons: Saint-Léger-sous-Beuvray rejoue son passé florissant de gros bourg rural de la montagne morvandelle
Écrit par GdM   
Dimanche, 27 Octobre 2013 20:05

StLgerFoireMarrons2013UnePrfetDeux jours par an, le temps de la Foire aux marrons qui draine des milliers de visiteurs quelle que soit la météo, Saint-Léger-sous-Beuvray, 2500 habitants en 1850, 500 aujourd'hui,  rejoue son passé florissant de gros bourg rural de la montagne morvandelle entre Beuvray et Haut Folin.
Une célébration à laquelle participent très régulièrement une brochette de personnalités.

Samedi le préfet de Saône-et-Loire avait même fait le déplacement.


La foire aux Marrons de Saint-Léger-sous-Beuvray est une institution populaire.
Le maire André Barret qui ne cache pas son chauvinisme ni ne craint l'emphase, prétend même qu'elle « remonte à la nuit des temps », en référence sans doute aux deux mille ans d'histoire et de rassemblements commerciaux au Mont Beuvray dont le sommet se dresse sur sa commune et où s'élevait au tournant de notre ère la capitale gauloise Bibracte.

stlgerfoiremarrons2013standcolettebertheraultQue le préfet, nommé il y a tout juste six mois dans le département profite de pareille occasion pour entendre battre le cœur du Morvan n'a donc rien de surprenant.

Fabien Sudry y a d'ailleurs goûté semble-t-il avec plaisir,
stlgerfoiremarrons2013vmm2parcourant sous un soleil estival, en compagnie du député Philippe Baumel et des sénateurs Jean-Patrick Courtois et Jean-Paul Émorine ainsi qu'une vingtaine d'élus du secteur, les rues du village peuplées par cent vingt exposants venus de toute les régions de France et des milliers de visiteurs, s'attardant longuement auprès de chacun de la dizaine de producteurs locaux de marrons et des collectionneurs de vieilles mécaniques agricoles et présidant la cérémonie de remise des prix à la salle des fêtes.

On a compris aussi que le représentant de l'État avait à se faire pardonner après la décision du ministère de l'Intérieur de fermer cet été la brigade de gendarmerie de Saint-Léger et que sa visite relevait d'une promesse faite à l'époque aux élus.
«Je tiens à remercier très sincèrement M. le préfet pour la qualité de l'accueil qu'ils nous a réservés à Mâcon, aux adjoints et à moi-même en juillet dernier pour nous entendre sur les conséquences de cette situation
[la fermeture de la gendarmerie] a indiqué André Barret avant d'ajouter : « ... et pour l'aide financière qu'il nous apportera en compensation pour nos projets à lui soumettre » !

Le préfet n'a rien annoncé concernant ces aides compensatoires. C'est le conseiller général Dominique Commeau qui a apporté une information complémentaire sur ce dossier en annonçant que le Conseil général de Saône-et-Loire allait mettre en vente le bâtiment.
Autre composante de la sécurité des habitants du secteur, le Centre de Première Intervention (CPI) de Saint-Léger devrait connaître une évolution. « Une réunion avec le président du SDIS aura lieu le 5 novembre »a simplement indiqué Dominique Commeau « sans pouvoir en dire plus ».

[Lire plus bas le discours du maire André Barret qui, en présentant pour son hôte, l'histoire et l'évolution de sa commune ainsi que l'histoire du marron en Sud Morvan a livré de nombreuses informations intéressantes]

stlgerfoiremarrons2013prixduboisCôté producteurs de marrons, c'est une nouvelle fois le Comellois Jean-Claude Dubois qui a reçu le Premier prix du Plus beau panier et Colette Bartherault-Perraudin de Larochemillay celui du plus beau stand.
Résultats :
Prix du Plus beau panier : 1/ Jean-Claude Dubois (La Comelle) ; 2/ Magali Ménébrode (Saint-Léger-sous-Beuvray) ; 3/ Colette Bertherault-Perraudin (Larochemillay) ; 4/ L. Laudet (Chiddes).
Prix du plus bel étalage : 1/ Colette Bartherault-Perraudin ; 2/ Létrange (Charonnat) ; 3/ Magali Ménébrode (Saint-Léger-sous-Beuvray).

 

Moins abondants cette année sur la foire en raison d'une récolte tardive, les marrons se sont vendus en moyenne 3 € le litre (environ 900 grammes).

stlegerfoiremarronsproducteur1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlegerfoiremarronsproducteur2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



stlegerfoiremarronsproducteur3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlegerfoiremarronsproducteur4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlegerfoiremarronsproducteur5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


stlegerfoiremarronsproducteur6

 

 

 

 

 

 

 

 

 


stlegerfoiremarronsproducteur7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres photos plus bas en fin d'article...

Le discours du maire André Barret
(intertitres et photos de GdM)

stlgerfoiremarrons2013maire« Monsieur le préfet, c'est avec un immense plaisir que nous vous accueillons et vous souhaitons la bienvenue à Saint-Léger-sous-Beuvray à l'occasion de notre traditionnelle Foire aux Marrons au cœur du Parc naturel régional du Morvan, au pied du
stlgerfoiremarrons2013morvandiauxpauchardMont Beuvray, haut lieu de notre histoire et au sein du Pays de l'Autunois Morvan et de la Communauté de communes Beuvray Val d'Arroux, ses paysages d'automne et son folklore dont le Trad Beuvray que je salue très amicalement vous a donné un aperçu.

« Notre commune couvre 3 415 hectares dont 1 800 dédiés à l'élevage et 1 200 hectares boisés et 200 hectares de landes et taillis divers..., 28 km de voies communales et rurales.

« Au nom de Saint-Léger-sous-Beuvray, je tiens à saluer les personnalités qui nous font l'honneur et l'amitié d'être à nos côtés aujourd'hui... [NdGdM: liste de personnalités]...

.... « Pendant ce week-end, Saint-Léger-sous-Beuvray se hisse au rang des grandes manifestations régionales ; ce bourg centre, carrefour commercial et culturel accueille plus de 120 exposants venus pratiquement de toutes les régions de France avec leur diversité de commerce : produits du terroir, - vins, champagne, alimentation rapide, coutellerie, vêtements, attractions diverses, fête foraine etc.

« Cette manifestation perpétue une tradition qui remonte à la nuit des temps, elles fût interrompue seulement pendant les deux grandes guerres.

Saint-Léger hier et aujourd'hui

« Dans les années 1850 Saint-Léger comptait plus de 2 500 habitants. De nombreuses foires s'y tenaient et notre place du bourg témoigne encore aujourd'hui de cette activité commerciale et artisanale (foire au bétail, commerce de bois, et la louée en février qui était le jour d'embauche des ouvriers agricoles qui venaient proposer leur savoir-faire pour une embauche à l'année (il n'y avait pas encore de contrats d'avenir ou de contrats de génération !) l'accord était conclu en se tapant dans la main et le travail commençait le jour même ! Logé-nourri-blanchi !

« Aussi ce grand bourg morvandiau offrait tous les services et commerces de proximité et artisans divers (menuisiers, charrons, mercerie, maçons, couvreurs, plâtrerie-peinture, cordonnier, forgerons, bourrelier, ferblantier etc... La Poste, un juge de Paix (la salle d'audience est celle d'à côté que nous appelons toujours la salle de justice !), un percepteur, un notaire, médecin, pharmacie... une brigade de gendarmerie, une caserne des pompiers... une école de filles, une école de garçons et une école Libre.

« L'activité agricole comptait plus de trente exploitations de taille moyenne (30 hectares) où vivaient souvent deux générations ; le métayage était assez répandu ; (aujourd'hui ce sont treize exploitations qui animent ce secteur alors que la surface agricole est à peu près la même).

« La vie était rythmée par les saisons et nos anciens étaient précurseurs en défense de l'environnement et de la nature en général, ils vivaient en symbiose avec elle, ils connaissaient ses caprices et savaient tirer profit de toutes les ressources, les marrons entre autres qui constituaient une base de l'alimentation en hiver avec les produits de la ferme, volailles, lait, fromage, pommes de terre, haricots secs et le cochon élevé comme peu le font aujourd'hui et salé selon la tradition paysanne qui est encore pratiquée à Arleuf, la capitale du jambon du Morvan à la qualité inégalable ! (premier signe de chauvinisme !)

stlgerfoiremarrons2013personnalites

La fermeture de la gendarmerie et les compensations

« Après ce petit moment d'évasion, revenons à 2013. Oui ! Saint-Léger est fidèle aux valeurs transmises par ses anciens, et notre commune offre encore aujourd'hui pratiquement tous les commerces et les services de proximité ce qui favorise le maitien de nos aînés.
Je ne reviendrai pas sur la fermeture de la gendarmerie, nous nous sommes exprimés en temps voulu et à ce sujet je tiens à remercier très sincèrement M. le préfet pour la qualité de l'accueil qu'ils nous a réservés à Mâcon, aux adjoints et à moi-même en juillet dernier pour nous entendre sur les conséquences de cette situation, et l'aide financière qu'il nous apportera en compensation pour nos projets à lui soumettre. Merci, M. le Préfet au nom de Saint-Léger-sous-Beuvray.

Bibracte, Le Croux et le centre culturel Marcel Corneloup

« Bien sûr comme tout le monde, Saint-Léger-sous-Beuvray regarde l'avenir avec une certaine inquiétude, peu d'indicateurs sont au vert tant dans le domaine social qu'économique, tous les acteurs s'interrogent, c'est pourquoi je tiens à cet instant à adresser notre soutien total et notre reconnaissance à nos commerçants, artisans, et agriculteurs qui répondent chaque jours à nos attentes par leur proximité malgré les difficultés rencontrées, ils méritent notre confiance et notre coopération.

« Aussi je voudrais rappeler la place importante que tient le site de Bibracte dans notre économie locale, les retombées ne sont pas facilement quantifiables mais elles sont indéniables !

« Je salue cordialement la direction et le personnel du centre culturel Marcel Corneloup en évolution permanente ainsi que le centre équestre du Croux qui chacun à leur niveau rayonnent bien au-delà de la région. Bravo à ces entités pour leur implication dans le domaine culturel et touristique.

« La coopération de tous les acteurs est essentielle pour la promotion de notre Morvan surtout en ces périodes difficiles ! Comme le disait M. Jacques Delors : ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles ! Alors Osons !

La coopération intercommunale

« Notre population en diminution au dernier recensement, compte de jeunes couples avec enfants à la recherche d'une certaine qualité de vie que nous offrons et que nous tenons à préserver, ce qui nous permet de garder deux classes sur notre commune avec le concours du RPI que nous avons créé dans un temps record en 2012 par une parfaite coopération avec la CCA et les communes de La Grande Verrière, Monthelon, Saint-Prix et Glux-en-Glenne. Je tiens à remercier Rémy Rebeyrotte, président de la CCA pour sa volonté affirmée dans cette démarche et mes collègues maires.

« Saint-Léger-sous-Beuvray s'adapte aux nouvelles réformes territoriales et se prépare à celles à venir ! En effet nous connaissons une période fertile en changements profonds de nos zones rurales tant dans le domaine administratif que territorial et comme vous le savez Messieurs les parlementaires, dans notre Pays régi par certaines lois napoléoniennes rien n'est plus difficile que de faire admettre le changement dans nos habitudes !

« Néanmoins nous sommes ouverts à toute nouvelle évolution qui apportera un développement pérenne à notre commune par une mutualisation des moyens dans une franche coopération et peut-être faire plus avec moins ! L'esprit de métayage n'est pas de mise ; Soyons pragmatiques et sachons nous projeter et préparer l'avenir de nos enfants en mettant à profit ces périodes de mutations et de réorganisation avec un seul fil conducteur : L'Intérêt général.
« Je vous livre cette maxime de Saint-Exupéry : « Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants ».

Hommage aux Frères Pauchard

« Je tiens à remercier tous les bénévoles qui se regroupent spontanément pour prêter main forte à l'équipe municipale et aux agents communaux qui ne ménagent ni leur temps ni leurs peines pour la réussite de notre foire aux marrons qui, sans leur implication ne pourrait pas assurer cette qualité d'accueil et la sécurité que nous recherchons pour nos fidèles visiteurs ; et j'adresse nos très vives félicitations à l'association des Vieilles Mécaniques Morvandelles qui font revivre chaque année l'évolution des matériels depuis les débuts de la mécanisation agricole avec des engins souvent méconnus des jeunes générations qui ont révolutionné les méthodes de travail après-guerre !

« Je remercie les frères Pauchard de Montandé pour leur implication de longue date avec leur collection remarquable et leur attachement à faire vivre ces vieilles mécaniques avec la complicité de toute l'association et son président Jean-Paul Berger.

Les marrons du Morvan

StLgerFoireMarrons2013Prefetstandproducteurs« Aussi je salue la fidélité des producteurs de marrons qui courbent le dos pour la récolte manuelle par tous les temps de ces fruits Bio en perpétuant les gestes de nos ancêtres qui ont planté, entretenus ces arbres plus que centenaires aujourd'hui, ils ont traversé les ans en défiant les aléas climatiques mais les tempêtes d'une rare violence (2003/2007/2012) ont détruit une grande partie de ces vergers.

« A ce jour nous avons quelques difficultés pour les renouveler et les rajeunir ; la greffe est particulière (en écusson) qui n'est pas comparable aux autres espèces ! Les opérations successives conduites par les derniers présidents du syndicat en coopération étroite avec l'INRA le confirment.
Par contre, les campagnes d'élagages ont permis de redonner une certaine jeunesse à nos marronniers et la production est cette année encore malgré un retard de quinze jours de la saison à la hauteur de la demande. Nos anciens y veillent et les amateurs de marrons du Morvan ne seront pas déçus par la Foire 2013, vos fournisseurs habituels sont à leurs bancs.
Et vous proposent bien sûr des marrons du Morvan ! Bien que les marrons de l'Ardèche soient aussi présents, ils sont appréciés mais ne détrônent pas les nôtres ! Juste une pointe de chauvinisme !

« Il est bon de rappeler que les premiers châtaigniers greffés ont été introduits par des Italiens de la province de Lombardie qui venaient en qualité de bûcherons dans notre Morvan, vers 1890. Il est vrai qu'à cette époque, le marron était un composant important de l'alimentation en hiver dans nos campagnes, avec les multiples façons de les préparer, en accompagnement de viande ou en dessert.

« Merci à l'association Les petites Canailles qui organise le repas de la foire (avec un gâteau aux marrons) ici même demain midi au profit de la coopérative scolaire sous la houlette de Marie et Corinne qui orchestrent cette équipe.

« Merci aux services de la gendarmerie qui veilleront sur notre manifestation comme chaque année tout au long des deux journées et à nos Sapeurs-pompiers toujours sur le qui-vive au CPI.
« Merci à Monsieur le vice-président du Sénat Jean-Patrick Courtois qui nous offre le vin d'honneur depuis des années. Merci cher ami pour cette délicate attention.

Bonne foire à tous nos exposants ! Et à nos nombreux visiteurs »

Suite des photos...
stlgerfoiremarrons2013standmenebrode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

StLgerFoireMarrons2013PrixDuboisdouble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlgerfoiremarrons2013prixbertherault

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlgerfoiremarrons2013prixmenebrode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

StLgerFoireMarrons2013PrixLetrange2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlgerfoiremarrons2013prixlaudet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlegerfoiremarronsmachineramassage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlgerfoiremarrons2013maireprefet

 

 

 

 

 

 

 

 

 


stlgerfoiremarrons2013paniersrj

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stlgerfoiremarrons2013vmmprefet

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa