Lundi, 11 Décembre 2017
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Décembre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
      1  2  3
  4  5  6  7  8  910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan (GFSFM) : 51 hectares sauvés à Villapourçon
Écrit par GdM   
Jeudi, 12 Octobre 2017 18:17
Foret_de_La_Reu_GFSFM_Ce sont 51 hectares supplémentaires de chênaie-hêtraie-châtaigneraie morvandelle qui ont été mis à l’abri d’une éventuelle exploitation industrielle par coupe rase avant replantation en résineux : 51 hectares du massif de La Reu, aux portes du hameau de Sanglier à Villapourçon, que le Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan (GFSFM) a pu acquérir grâce à la mobilisation collective du demi-millier d’amoureux de belles forêts qu’il rassemble et qui ont apporté les 230.000 € (160 € l’action) nécessaires à cette acquisition et à l'appui de partenaires institutionnels qui ont soutenu sa candidature au rachat.

Alors que la pression productiviste s’accroît sur la forêt française, que les propriétaires restent les seuls décideurs de leur mode de gestion et que l’avenir de « leur » forêt reste la préoccupation majeure des Morvandiaux, chaque acquisition du GFSFM est une petite victoire pour les tenants d’une sylviculture écologique à la fois rentable, respectueuse de la biodiversité, des paysages et des aménités indispensables au bien-être des habitants.

Avec cette dernière acquisition le GFSFM possède et gère désormais 17 forêts pour un total de 294 hectares dans les quatre départements du Morvan, ce qui représente 0,23 % de la surface forestière sur le périmètre du Parc naturel.

Une goutte d’eau, mais, au-delà des surfaces ainsi sauvegardées et outre le fait que ces forêts ont le plus souvent un intérêt paysager et environnemental majeur (écrin vert d’Autun, Villiers-en-Morvan, sites Natura 2000, etc.), la gestion du GFSFM est de nature à servir d’exemple à des propriétaires attachés à la durabilité de leur patrimoine forestier.

Le GFSFM est également le moteur du Groupement pour une Gestion Responsable des Forêts Bourguignonnes (GGRFB) qui rassemble les propriétés du GFSFM, du Conservatoire d’Espaces naturels de Bourgogne,  du Parc naturel régional du Morvan, de Bibracte, du Conseil départemental de la Nièvre et de la Ville d’Autun pour un total de plus de 1400 ha labellisés FSC et travaille à la constitution d’une filière régionale forêt-bois labellisée.

Le GFSFM a ainsi conquis depuis sa création en 2005 à l’initiative d’Autun Morvan Ecologie, une crédibilité et une réputation qui jouent désormais en sa faveur. Alors que certaines de ses  acquisitions avaient dû, par le passé, être arrachées de haute lutte, celle de Villapourçon a bénéficié de multiples soutiens (élus locaux et régionaux, Parc du Morvan) et notamment des membres de la commission SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) de Bourgogne Franche-Comté.

En effet, candidat à l’origine (il y a deux ans) à l’achat d’une parcelle de 35 ha dont la vente avait été publiée sur le site de la SAFER, le GFSFM a finalement pu en acquérir 51 grâce au travail de restructuration parcellaire effectué par la société d’aménagement de la Nièvre. Un patient travail auprès d’une vingtaine de propriétaires, habitants ou éloignés depuis longtemps du Morvan, qui ont procédé à la vente ou à l’échange de leurs parcelles afin de constituer un ensemble cohérent. Inexploitée depuis plusieurs dizaines d’années, la forêt de La Reu offre ainsi « un fort potentiel de développement » selon Jacques Gorlier, le co-gérant du GFSFM.

Villapourcon_GFSFM_071017Symbolique de cette perception positive de l’action du GFSFM par les institutions politiques et administratives, la réunion de présentation de la nouvelle acquisition du groupement organisée le 7 octobre à Villapourçon a réuni le vice-président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté en charge de la forêt, le vice-président du Parc du Morvan, la sous-préfète de Château-Chinon et le directeur Nièvre de la Safer  autour de Jacques Gorlier et Lucienne Haèse, vice-présidente d’Autun Morvan Écologie fondatrice du GFSFM, des élus locaux et de quelques associés.


Lire sur le sujet : Sylviculture durable : la Ville d’Autun et le Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan acquièrent 11 ha à la Croix de la Libération

Accéder au site du GFSFM : cliquer ici
Accéder au site de la SAFER BFC : cliquer ici


Ce sont 51 hectares supplémentaires de chênaie-hêtraie-châtaigneraie morvandelle qui ont été mis à l’abri d’une éventuelle exploitation industrielle par coupe rase avant replantation en résineux : 51 hectares du massif de La Reu, aux portes du hameau de Sanglier à Villapourçon, que le Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan (GFSFM) a pu acquérir grâce à la mobilisation collective du demi-millier d’amoureux de belles forêts qu’il rassemble et qui ont apporté les 230.000 € (160 € l’action) nécessaires à cette acquisition et le soutien de partenaires institutionnels qui ont soutenu sa candidature au rachat.

 

Alors que la pression productiviste s’accroît sur la forêt française, que les propriétaires restent les seuls décideurs de leur mode de gestion et que l’avenir de « leur » forêt reste la préoccupation majeure des Morvandiaux, chaque acquisition du GFSFM est une petite victoire pour les tenants d’une sylviculture écologique à la fois rentable, respectueuse de la biodiversité, des paysages et des aménités indispensables au bien-être des habitants.

 

Avec cette dernière acquisition le GFSFM possède et gère désormais 17 forêts pour un total de 294 hectares dans les quatre départements du Morvan, ce qui représente 0,23 % de la surface forestière sur le périmètre du Parc naturel.

 

Une goutte d’eau, mais, au-delà des surfaces ainsi sauvegardées et outre le fait que ces forêts ont le plus souvent un intérêt paysager et environnemental majeur (écrin vert d’Autun, Villiers-en-Morvan, sites Natura 2000, etc.), la gestion du GFSFM est de nature à servir d’exemple à des propriétaires attachés à la durabilité de leur patrimoine forestier.

 

Le GFSFM est également le moteur du Groupement pour une Gestion Responsable des Forêts Bourguignonnes (GGRFB) qui rassemble les propriétés du GFSFM, du Conservatoire d’Espaces naturels de Bourgogne,  du Parc naturel régional du Morvan, de Bibracte, du Conseil départemental de la Nièvre et de la Ville d’Autun pour un total de plus de 1400 ha labellisés FSC et travaille à la constitution d’une filière régionale forêt-bois labellisée.

 

Le GFSFM a ainsi conquis depuis sa création en 2005 à l’initiative d’Autun Morvan Ecologie, une crédibilité et une réputation qui jouent désormais en sa faveur. Alors que certaines de ses  acquisitions avaient dû, par le passé, être arrachées de haute lutte, celle de Villapourçon a bénéficié de multiples soutiens (élus locaux et régionaux, Parc du Morvan) et notamment des membres de la commission SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) de Bourgogne Franche-Comté.

 

En effet, candidat à l’origine (il y a deux ans) à l’achat d’une parcelle de 35 ha dont la vente avait été publiée sur le site de la SAFER, le GFSFM a finalement pu en acquérir 51 grâce au travail de restructuration parcellaire effectué par la société d’aménagement de la Nièvre. Un patient travail auprès d’une vingtaine de propriétaires, habitants ou éloignés depuis longtemps du Morvan, qui ont procédé à la vente ou à l’échange de leurs parcelles afin de constitué un ensemble cohérent. Inexploitée depuis plusieurs dizaines d’années, la forêt de La Reu offre ainsi « un fort potentiel de développement » selon Jacques Gorlier, le co-gérant du GFSFM.

 

Symbolique de cette perception positive de l’action du GFSFM par les institutions politiques et administratives, la réunion de présentation de la nouvelle acquisition du groupement organisée le 7 octobre à Villapourçon a réuni le vice-président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté en charge de la forêt, le vice-président du Parc du Morvan, la sous-préfète de Château-Chinon et le directeur Nièvre de la Safer  autour de Jacques Gorlier et Lucienne Haèse, vice-présidente d’Autun Morvan Écologie fondatrice du GFSFM, des élus locaux et de quelques associés.

 

 

 

Lire sur le sujet : Sylviculture durable : la Ville d’Autun et le Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan acquièrent 11 ha à la Croix de la Libération

 

Accéder au site du GFSFM : cliquer ici

Accéder au site de la SAFER BFC : cliquer ici

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa