Vendredi, 23 Juin 2017
TAG:saint-pantaléon
JacquesPerret, candidat à l'Élection présidentielle de 2012Est-ce bien sérieux de se déclarer candidat à l'Élection présidentielle de 2012 quand on sait le parcours du combattant que cela représente, même pour des politiques disposant de réseaux et de financement et que l'on est soi-même dépourvu des uns et de l'autre? Ne serait-ce pas un canular?
La question surprend, sans le fâcher, Jacques Perret, le patron de Radio Swing, radio associative émettant sur 98,1 MHz depuis un appartement de la cité de Saint-Pantalon.
Comment peut-on douter?
Lire la suite...  

Claude Chermain, maire délégué de Saint-Pantaléon de 1985 à 2008Au lendemain de la consultation locale du 4 octobre qui a vu le "oui" l'emporter à la question: "Pour notre agglomération, êtes-vous favorable, oui ou non, à une commune rassemblée Autun-Saint-Pantaléon", Claude Chermain, maire délégué de 1985 à 2008 a réagi par communiqué:

"Situation plus difficile mais pas désespérée !
"N'allons pas trop vite en besogne. Ne nous laissons pas aveugler par les commentaires attendus et forcément triomphants. Car la réalité est plus délicate qu'il n'y paraît.

Lire la suite...  

Le Conseil municipal d'Autun a adopté lundi 5 juillet 2010 une délibération prévoyant l'organisation, le dimanche 3 octobre prochain, d'une consultation des électeurs de la commune associée de Saint-Pantaléon qui seront appelés à répondre à la question : « Pour notre agglomération, confirmez-vous, oui ou non, le choix en faveur d'une Commune rassemblée Autun-Saint Pantaléon ?»

Le texte présenté par le maire Rémy Rebeyrotte a été adopté par 20 voix pour (liste Autun Evolue – majorité municipale) et six voix contre (les six conseillers de l'opposition de droite, cinq du goupe Autun - Autun Autrement et Gérard Martini, conseiller de Saint-Pantaléon). Les conseillers de gauche de Saint-Pantaléon n'ont pas participé à la réunion du Conseil.

Le Conseil avait répondu auparavant à cette même question au cours d'un vote nominatif et public où chaque conseiller répondant à l'appel de son nom devait déposer dans une urne un bulletin comportant son nom et son choix.

Lire la suite...  

Rémy Rebeyrotte 22.04.2010« On attend une date »: le message est clair. Le maire d'Autun Rémy Rebeyrotte attend du nouveau préfet de Saône-et-Loire Thierry Lataste, reçu mardi 27 avril dans la cité éduenne, qu'il fixe une date pour la consultation des électeurs sur la question de la fusion d'Autun et Saint-Pantaléon.
« C'est un point essentiel car il conditionne la réalisation de nos projets » estime en effet le maire d'Autun qui exposera au représentant de l'État, « sur dossiers et sur le terrain » ces projets de l'agglomération et de la Communauté de Communes de l'Autunois.

Six mois se sont écoulés depuis la décision votée par le conseil municipal d'Autun le 22 octobre 2009, (par 20 voix et 6 abstentions, les élus de la commune associée de Saint Pantaléon n'ayant pas participé à la réunion), de « solliciter Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire pour qu'il publie un arrêté portant consultation des électeurs de Saint-Pantaléon, relative à la transformation de la « fusion - association » en « fusion simple »... en vue de créer une commune rassemblée Autun-Saint-Pantaléon ».

Lire la suite...  

Conférence de presse de Pierre Aimard, le président de l'association de défense des contribuables s'offusquant du huis clos décidé par le maire pour le traitement de la question au prochain Conseil municipal, rendez-vous en mairie pour d'autres membres de l'association suivi d'un communiqué musclé de l'adjoint aux finances de la Ville et pour finir conférence de presse de Claude Chermain dénonçant les « mensonges et manipulations du maire d'Autun »: ce mercredi a vu la tension monter d'un cran dans l'affaire de la majoration de la taxe foncière qui agite la cité autunoise.

Lire la suite...  
Les bâtiments 53 et 54 de Saint-Pantaléon sont désormais enveloppés dans une coque isolante qui doit réduire la consommation énergétique de 50%Comment diminuer de moitié la consommation d'énergie d'un immeuble? En l'enveloppant dans une coque étanche. Et comment réduire davantage encore la facture énergétique? En mobilisant le soleil. C'est le pari de l'Opac de Saône-et-Loire (office public d'habitat) qui vient d'achever la réhabilitation de 102 logements dans deux immeubles (53/54) de Saint-Pantaléon à Autun. La première opération de cette envergure en Bourgogne.
Lire la suite...  
Les manifestants devant la mairie pendant l'examen à huis clos au conseil municipal d'Autun du dispositif de majoration de la taxe sur le foncier non bâti constructible Le conseil municipal d'Autun a voté jeudi soir à huis clos, à l'unanimité des conseillers présents, un nouveau dispositif de majoration de la valeur locative des terrains constructibles non bâtis, applicable en 2011.
Seuls les vingt conseillers de la majorité municipale de Rémy Rebeyrotte ont pris part au vote, les conseillers majoritaires de la commune associée de Saint-Pantaléon ayant décidé de ne pas participer à cette réunion et les conseillers de l'opposition, d'Autun et de Saint-Pantaléon, ayant quitté la séance après une déclaration de leur leader, Jean-Jacques Perrut, en signe de protestation contre l'instauration du huis-clos sur cette question." Monsieur le maire, vous confisquez la démocratie aux Autunois, vous les privez des droits les plus fondamentaux de citoyens français".

La réunion du Conseil s'est déroulée alors qu'une manifestation d'une quarantaine de membres de l'Association de défense des contribuables « Autun Taxe Foncière » et d'agriculteurs de la FDSEA, rejoints par les conseillers d'opposition, se déroulait devant l'Hôtel de Ville. 

Dès 19h, les manifestants qui demandaient l'annulation de la majoration votée en juillet 2009 avaient pris place devant la mairie, déployant une large banderole « Stop à l'acharnement fiscal de la municipalité » tendue entre les fourches de deux tracteurs.

Lire la suite...  
Morvan - TAG:saint-pantaléon : Gens du Morvan

Halte pluvieuse dans la cour d'une "maison fleur" de Saint-Pantaléon pour les personnalités « Il me plait de constater que lorsque l'essentiel est en jeu, on sait se retrouver »: en pleine tempête avec le Président du Conseil général au sujet de la gestion départementale et des compensations financières des transferts de compétences, le préfet Michel Lalande, qui doit quitter la Saône-et-Loire dans quelques jours a apprécié l'accueil qui lui ont  réservé les deux vice-présidents d'Arnaud Montebourg, vendredi à Saint-Pantaléon.

Il faut dire que les conseillers généraux de Montcenis et d'Autun Sud ne portaient pas, pour l'occasion, leur costume départemental.C'est en qualité de président de l'Opac de Saône-et-Loire (office public d'habitat) et de maire d'Autun que Thomas Thévenoud et Rémy Rebeyrotte accueillaient le représentant du gouvernement et le président du Conseil régional de Bourgogne, François Patriat, pour l'inauguration des travaux de réhabilitation des bâtiments 53/54 de Saint-Pantaléon et la visite du chantier des « Maisons fleurs ».

Lire la suite...  

Les partisans du retour à l'autonomie de Saint-Pantaléon, commune associée d'Autun, s'apprêtent à franchir un nouveau pas. Un an après la première pétition signée par un tiers des électeurs inscrits et conformément à la loi qui impose que cette demande soit confirmée à l'issue d'une année, ils organisent vendredi 29 mai, une réunion publique pour lancer la seconde pétition. Leader du mouvement, Claude Chermain, maire délégué de 1985 à 2008, défend les arguments des « autonomistes » dans le dernier numéro du journal St Pan à la Une qui vient de paraître.

Lire la suite...  

Un des deux sarcophages probablement mérovingien découvert à l'Abbaye Saint-Martin de Saint-PantaléonDeux sarcophages probablement mérovingiens (Ve-VIIIe siècles) ont été découverts fortuitement mardi 31 mai à Saint-Pantaléon (commune associée d'Autun) au cours de travaux d'aménagement d'un terrain de boules dans le Parc au cœur de la cité d'habitat collectif, dans le périmètre de l'ancienne abbaye Saint-Martin fondée par la reine Brunehaut à la fin du VIe siècle, sur les lieux mêmes où Saint-Martin éleva un autel après avoir détruit un temple païen deux siècles auparavant.

Plusieurs fois détruite et reconstruite, l'Abbaye Saint-Martin qui abrita le tombeau de la reine burgonde fut une dernière fois relevée au début du XVIIIe siècle avant d'être démantelée à la Révolution.

 

Lire la suite...  

Fusion_Autun_St_Pantalon.CP_mairie_16.11C'était la « feuille de route » qu'il s'était fixée avec son équipe élue en 2008, confirmée le 4 octobre 2009 par la population qui avait dit « Oui » (84,79% à Autun et 54,61% à Saint-Pantaléon ) au « rassemblement » des deux communes associées. Objectif atteint ce jeudi 15 novembre 2012 avec l'arrêté de fusion simple signé par le préfet de Saône-et-Loire.

Rémy Rebeyrotte, le maire qui a réussi là où son prédécesseur avait échoué en 1998, « à mettre fin à vingt-cinq ans de conflits stériles et destructeurs », selon sa formule, regarde désormais l'avenir avec soulagement et une sérénité retrouvée.

Comprenez : les élections municipales de 2014 auxquelles il sera candidat.

Lire la suite...  

Les chaises Tolix mises en vente par CCAS de Saint-Pantaléon

Destockage massif de chaises Tolix! De ces fameuses chaises « A » qui font courir tous les collectionneurs et ebayeurs du monde. GensduMorvan vous raconte l'histoire de cette (bonne) affaire.

Lire la suite...  

De gauche à droite sur la photo prise à l'issue de la conférence de Presse de Rémy Rebeyrotte en soutien à la candidature de Ghyslaine Colombo et Michaël Guijo: Roger Vernay Adjoint chargé de la Sécurité, de la vie quotidienne, de la vie des quartiers et de la vie associative, Monique Gatier Adjoint chargée des Solidarités, du Logement, de la Famille et de la Politique de la Ville Présidente du CIAS de l'Autunois,Michaël Guijo, Rémy Rebeyrotte et Ghyslaine ColomboPolitique municipale, campagne des cantonales et législatives de 2012: pour le maire d'Autun Rémy Rebeyrotte aucun des sujets et rendez-vous politiques à venir n'échappe à l'examen des positions des uns et des autres sur la question de l'évolution des « relations » entre les communes associées d'Autun et Saint-Pantaléon dont il a fait "sa feuille de route" et sa boussole politique.

Trente-six heures après la séance du Conseil municipal et son affrontement avec la maire déléguée de Saint-Pantaléon Dominique Bouchard devant des conseillers de l'opposition de droite du groupe "Autun Autrement" se tenant ostensiblement à l'écart, le maire d'Autun a donc une nouvelle fois martelé son message "de rassemblement"  mercredi 8 février lors d'un déjeuner de presse avec la candidate socialiste aux prochaines cantonales sur Autun-Nord Ghislaine Colombo et son suppléant Michaël Guijo.

Lire la suite...  
CM_Autun_02.07.2012._Remy_RebeyrotteNe jamais jurer de rien. Rémy Rebeyrotte, le maire d'Autun que l'on disait fragilisé dans sa fonction municipale par les dissensions internes entrevues durant la campagne perdue des législatives a enfin obtenu lundi 2 juillet la victoire pour la fusion Autun – Saint-Pantaléon qu'il poursuivait en vain depuis près de trois ans et dont il avait fait le thème majeur de sa candidature.
Le Conseil municipal d'Autun a adopté à la majorité des deux tiers ( 21 voix pour, 6 contre et 3 blancs) une délibération mettant en œuvre l'article 25 de la loi du 16 décembre 2010 pour engager la procédure simplifiée de fusion des communes associées d'Autun et Saint-Pantaléon.
Lire la suite...  
Les vérités à géométrie variable du Président Montebourg

Décidément, Autun et Louhans ne sont pas traitées à la même enseigne : deux poids, deux mesures.
Voici un article publié le 27 mai 2009, dans le Journal de Saône-et-Loire dans lequel Arnaud Montebourg sermonnait Marie-Françoise Muller, Maire-déléguée de Châteaurenaud.
Ca ne manque pas de sel : remplacez Châteaurenaud par Saint-Pantaléon et Marie-Françoise Muller par Claude Chermain, et vous avez la position qui pourrait être celle d'Arnaud Montebourg en Autunois si sa politique était une science exacte et pas une science à géométrie variable.
Lire la suite...  

Suite à la parution le 15 juin sur GensduMorvan.fr de la lettre ouverte du Maire d'Autun, Rémy Rebeyrotte, enjoignant le préfet d'organiser au plus vite la consultation des électeurs de la section électorale de Saint-Pantaléon sur la question de la fusion avec Autun, Claude Dulamon, sous préfète d'Autun nous a adressés le texte que vous pouvez lire ci-dessous.
« Rien, aujourd’hui, ne peut vous empêcher d’organiser dans les meilleurs délais la consultation en question, et notamment juste après la période de vacances scolaires » écrivait alors le maire d'Autun.

« Par conséquent, face à cette situation juridique complexe, s’impose une réflexion construite sur la légalité de procédures de défusion et de fusion, concomitantes, successives ou exclusives l’une de l’autre » répondent les services de l'État après avoir détaillé les étapes des procédures en cours, de défusion et de fusion et les procédures juridiques en cours.

Rappelons que le Conseil municipal d'Autun est appelé à délibérer lundi 5 juillet sur un texte "constatant la carence de l'État" et prévoyant l'organisation par la Ville d'une seconde consultation électorale le 3 octobre 2010 « faute d'éléments nouveaux communiqués par le préfet ». Rémy Rebeyrotte considérera-t-il cette réponse comme « l'élément nouveau » attendu?

Le texte de la sous-préfecture:

Lire la suite...  

Ouverture de l'urne du 10e bureau à Saint-PantaléonLes électeurs des communes associées d'Autun et de Saint-Pantaléon étaient appelés ce dimanche aux urnes pour répondre à la question: " Pour notre agglomération, êtes-vous favorable, oui ou non, à une commune rassemblée Autun-Saint-Pantaléon".

Le Oui l'a emporté partout dans l'agglomération: 84,79% à Autun, 54,61% à Saint-Pantaléon, 76,46% pour l'ensemble de l'agglomération.

Pour accéder à tous les résultats bureau par bureau:  cliquer ici 

 Voir la proclamation des résultats et la déclaration de Rémy Rebeyrotte:

Lire la suite...  
Plus de compétence au CCAS de Saint Pantaléon.

L'arrêt rendu par la Cour Administrative d'Appel de Lyon a rejeté notre recours actant le transfert total de compétences des CCAS au CIAS, malgré le refus de transfert de cinq CCAS de la CCA.

Cette décision interdit définitivement au CCAS de St Pantaléon, la politique d'action sociale que nous espérions remettre en œuvre sur le territoire de notre commune. Cette action sociale, nous l' avons destinée pendant plus de vingt trois ans, non seulement au plus démunis, mais aussi à l'ensemble de la population dans le cadre d'actions de prévention, de solidarité, de liens sociaux en direction des enfants, des jeunes, des familles, des personnes âgées.
Dans un contexte de crise qui touche aujourd'hui les personnes en grande précarité mais aussi les couches moyennes qui représentent la majorité de notre population, nous considérons que le CIAS n'est pas à la hauteur des réponses qui devraient être apportées dans cette situation des plus difficiles. Le CIAS, c'est manifestement la régression sociale.

Lire la suite...  
Le nom de Saint-Pantaléon restera-t-il après une éventuelle fusion?Les 2035 électeurs inscrits de Saint-Pantaléon pourraient être appelés à retourner une seconde fois aux urnes avant la fin de l'année pour dire s'ils veulent, ou non, d'une fusion entre Autun et Saint-Pantaléon.
Le conseil municipal d'Autun devrait en effet adopter jeudi 22 octobre une délibération sollicitant le préfet de Saône-et-Loire pour qu'il engage une procédure de transformation de la « fusion-association », qui lie les deux communes depuis 1973, en « fusion simple ».
Lire la suite...  

La maire déléguée Dominique Bouchard seule au banc des élus de gauche de Saint-Pantaléon a défendu l'option du retour à l'autonomie de sa commune face au maire d'Autun partisan d'un "rassemblement de l'agglomération"Le Conseil municipal d'Autun était appelé lundi soir à « donner son point de vue » sur la mise en œuvre éventuelle d'une nouvelle procédure proposée par le maire Rémy Rebeyrotte et sa majorité pour aller vers la fusion complète des communes associées d'Autun et Saint-Pantaléon en vertu des dispositions contenues dans la loi du 16 décembre 2010 sur la réforme des Collectivités territoriales.

Au terme d'une longue séance qui s'est résumée en un débat souvent tendu entre les deux élus socialistes opposés, le maire d'Autun et la maire déléguée de Saint-Pantaléon Dominique Bouchard, la majorité des 2/3 des conseillers municipaux qui aurait pu donner le signal au déclenchement de cette procédure ne pouvait être atteinte, l'opposition de droite refusant d'entrer dans ce duel « qu'elle n'entendait pas arbitrer » malgré l'insistance de Rémy Rebeyrotte à la faire se prononcer pour ou contre « le rassemblement de l'agglomération ».

Lire la suite...  
<< Début < Précédent 1 3 4 5 6 7 8 9 > Fin >>
Powered by Tags for Joomla


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa