Dimanche, 23 Novembre 2014
Bannière
TAG:rémy rebeyrotte
Dévoilement de la plaque de la rue Robert Badinter dans le nouveau lotissement de l'OPAC En Fleury à AutunRobert Badinter, qui fit voter l'abolition de la peine de Mort en France le 30 septembre 1981 était invité mercredi par la municipalité autunoise à inaugurer une rue à son nom dans le quartier En Fleury.
L'ancien Garde des Sceaux de François Mitterrand a ensuite participé à une conférence-débat avec près de deux cents militants abolitionnistes réunis à la mairie de la cité éduenne autour d'Amnesty International et d'un collectif d'associations solidaires à l'occasion de la 10e édition de la Journée mondiale Villes pour la Vie.
Lire la suite...  

La Communauté de Communes de l'Autunois à le projet de confier à la Société d'Economie Mixte (SEM) Val de Bourgogne l'extension de la zone d'activités de Bellevue (route de Château-Chinon) et la réalisation d'un village artisanal sur cette même zone: c'est ce que semble indiquer la décision votée jeudi soir à l'unanimité par les Conseillers communautaires d'entrer au capital de cette société d'économie mixte.
Jusqu'alors détenue à 70 % par l'Agglomération du Grand Chalon, la SEM Val de Bourgogne s'ouvre, en même temps qu'à la CCA, à la Communauté Le Creusot Montceau et au Conseil général de Saône et Loire.
Son nouveau capital s'élevant à un million d'euros sera réparti de la façon suivante: Grand Chalon: 410.000 €, CCM: 290.000 €, CCA: 50.000 €, CG 71: 50.000 €, partenaires privés (Caisse des Dépôts et Consignations, Chambre de Commerces et d'Industries, Caisse d'Epargne, Dexia, Crédit Agricole ...): 200.000 €.

Lire la suite...  
Où l'on reparle du dispositif Borloo sur le foncier constructible non bâti.

Le 28 décembre, est parue au Journal Officiel, la réponse du Gouvernement à la question écrite de Monsieur Christian Vanneste, Député de l'UMP, Député qui d'ailleurs à la caractéristique, comme par hasard, de faire souvent le « go-between » entre l'UMP et le Front National ; bref, un modéré d'extrême-droite.
Question de Monsieur Vanneste qui « alerte Monsieur le Ministre de l'Intérieur sur l'augmentation, pour 70 personnes, de leur taxe sur le foncier non bâti à Autun. (...)Le Maire socialiste d'Autun justifie ces augmentations : il veut que les propriétaires concernés vendent leurs terrains pour construire des maisons. (...) Dans un communiqué, le Maire écrit : « l'outil fiscal est un outil essentiel pour encourager vivement les propriétaires des terrains à bâtir, à franchir le pas, à dégeler leurs terrains, en vue d'accueillir de nouvelles constructions (...) ». Le 13 septembre, les propriétaires ont vivement manifesté leur mécontentement contre cette atteinte à la propriété privée (...). Un habitant déclare : « S'il le faut, on sortira les fourches (...) car je ne vois pas en quoi des politiques, mêmes élus par le peuple, peuvent avoir le droit de faire cela, sous prétexte que Monsieur le Maire veut voir des maisons se construire. S'il en voulait des maisons, il n'avait qu'à en faire construire à Bellevue, plutôt que d'implanter des grandes surfaces qui tuent notre centre ville ». Monsieur Vanneste « aimerait connaître l'avis du Gouvernement sur cette injuste augmentation ».

Réponse du Gouvernement :

Lire la suite...  
Ghislaine Colombo et Michaël Guijo arrivent en tête et créent la dynamique.

Plusieurs observations sur ce premier tour des élections cantonales :

Tout d'abord, la participation est inférieure à 50 %, ce qui est une réelle inquiétude pour notre démocratie ; au moment où de nombreux peuples se battent, à travers le monde, pour accéder à la liberté et au droit de vote, ici, le Front National est à 17 %. Nous devons réagir.

Sur Saint-Pantaléon, j'observe un très net recul de l'ancien Maire-délégué. Il ne rassemble que 374 voix contre 524 en 2004 et 819 aux élections municipales de 2008. Ces 374 voix sont aussi à comparer aux 684 pétitions en faveur d'une défusion et aux 497 « NON » recueillis contre l'unité de l'agglomération en 2009.

Lire la suite...  
De gauche à droite: Jean-Louis Chabaud fondateur de Beogo Neere, Dominique Busseuil président de Beogo Neere, Pierre Thomas directeur régional de Véolia, Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun président de la Communauté de communes de l'AutunoisUne somme de 1042 € provenant de la vente de carafes promotionnelles pour la consommation de l'eau du robinet a été remise jeudi matin par la municipalité autunoise à l'association humanitaire Beogo Neere [Pour des lendemains Meilleurs] qui œuvre pour l'éducation, la santé et l'alimentation des enfants de huit villages de brousse dans la région de Ouahigouya au nord du Burkina Faso.
Cette somme servira à équiper et sécuriser les puits traditionnels afin de limiter les pollutions et prévenir les chutes accidentelles souvent mortelles.
Lire la suite...  
Bienvenue à la Patrouille de France
Le 10 octobre 2010 (10/10/10) restera une date inoubliable pour Autun puisque la Patrouille de France survolera le Lycée Militaire d'Autun.
2010 est l'année du centenaire de la plateforme aéronautique d'Autun, si bien commémoré par un superbe meeting aérien en septembre dernier, grâce à l'Aéro-Club.
2010 sera l'année du passage de la Patrouille de France dont le leader est pour la première fois une jeune femme, Virgine Guyot, qui a fait ses études au Lycée Militaire d'Autun et a passé son Brevet d'Initiation à l'Aéronautique (BIA) à l'Aéro-Club du Morvan, avec pour instructeur le Colonel Frédéric Bellet.
La Ville est très sensible à l'hommage que rendra la Patrouille de France au Lycée Militaire d'Autun et aux structures aéronautiques de l'Autunois. Elle y voit aussi un clin d'œil aux Anciens Enfants de Troupe qui fêteront ce week-end à Autun le centenaire de leur association.

Chapeau !

Rémy REBEYROTTE,
Maire d'AUTUN, Vice-Président du Conseil Général
Président de la Communauté de Communes de l'Autunois {jcomments on}

 
L'assemblée des élus des 22 communes de la Communauté de Communes de l'Autunois réunis mercredi 9 décembre 2009 Les élus de la Communauté de Communes de l'Autunois (CCA) ont voté mercredi soir à l'unanimité les tarifs 2010 pour les services publics relevant de ses compétences: bibliothèque, centre nautique, déchetteries, garderies scolaires, taxe de séjour, locations de salles et bureaux au Parc des expositions L'Éduen, à la pépinière d'entreprises de Bellevue et à la Maison des entreprises de Saint-Andoche, transports et animation jeunesse (voir en lien à la fin de cet article un extrait des différents tarifs applicables au 1er janvier 2010).

Les élus des 22 communes de la CCA ont à cette occasion introduit une clause de " préférence communautaire " au terme de laquelle les usagers de certains de ces services, en fonction de leur lieu de résidence, dans ou hors de la CCA, auront accès ou non, seront prioritaires ou paieront des tarifs différents.

Lire la suite...  
 

Pourquoi faudrait-il choisir entre pédagogie et féérie ?

Comme les années précédentes, la Ville d’Autun soutiendra les deux projets, à la fois différents et complémentaires, que sont la semaine gallo-romaine et le spectacle historique d’Autun.

La semaine gallo-romaine s’inscrit dans une logique pédagogique et se transformera cette année en une épopée gallo-romaine, puisque les manifestations se dérouleront en août mais aussi en mai et juin. C’est un projet qui s’inscrit dans une démarche commune, soutenue par l’Etat et la Région, avec Bibracte et Alésia.

Lire la suite...  
Dominique Versepuy nous a quittés
Dominique Versepuy, directeur du service culturel de la Ville d'Autun. (Photo Ville d'Autun)J'ai l'immense douleur de vous faire part du décès de Dominique VERSEPUY qui nous a quittés hier, emporté par une embolie pulmonaire.
C'est un très grand serviteur du service public et de la ville qui disparaît.
Il aura conduit toute sa carrière avec talent, efficacité et dévouement au sein de notre collectivité autunoise et au service indéfectible de ses habitants.
Lire la suite...  
Législatives de juin 2012 sur la troisième circonscription
La suppléante de Rémy Rebeyrotte sera Cathy Valacci

Rebeyrotte_ValacciA l'occasion d'une conférence de presse tenue au Creusot vendredi dernier, Rémy Rebeyrotte, après avoir rendu hommage aux victimes de Montauban et de Toulouse, a présenté sa suppléante Cathy Nicolao-Valacci.
Cathy Valacci a 39 ans, elle est mariée, mère d'une petite fille, et enseigne en collège depuis de plus dix ans dans l'agglomération creusotine, à La Croix Menée puis aux Epontots.
Lire la suite...  

L'existence d'une intercommunalité constitue-t-elle un argument en faveur de la défusion de Saint-Pantaléon d'avec Autun? A trois mois de la consultation populaire qui offrira aux habitants des deux communes associées de faire connaître leur préférence, le maire d'Autun, Rémy Rebeyrotte, qui est également président de la Communauté de communes de l'Autunois, répond aux partisans de cette analyse qui considèrent qu'après la défusion, les rapports entre la nouvelle commune autonome et son ancienne ville centre seront naturellement réglés au sein de cette structure.

Lire la suite...  
Réaction de Rémy REBEYROTTE à la candidature UMP sur Autun-Nord

Après la candidature de la division, celle de l'ancien Maire-délégué de Saint-Pantaléon, voici la candidature de la rente foncière.
Pour ma part, il est clair que je soutiendrai une candidature à la fois de rassemblement, d'activité et de solidarité.
Car il me semble que, dans les circonstances actuelles où, même si elle n'est pas la seule, la France va mal, il faut à la fois se serrer les coudes, travailler ensemble, se rassembler et être aux côtés des salariés, du monde du travail, et de ceux qui souffrent de l'isolement, de l'absence d'emploi, de la précarité.
Il est clair que je ne soutiendrai ni la division, ni la rente.
Rémy REBEYROTTE
 
Réaction au revirement de Mr Rebeyrotte

Le revirement du Maire d'Autun est pitoyable. Après avoir depuis des mois dénoncé : « la fragilité, l'inconsistance et les magouilles du candidat PS. Aujourd'hui, Mr Rebeyrotte, battu à plat couture (7,38%) appelle à voter pour le candidat Baumel, dont il disait vendredi dernier : « il ne rassemble pas... il est en perdition... Billardon le tient par la main !...»
Il y a dans cette démarche d'abandon de ses propres convictions, une dimension pathétique.
Arrivé troisième dans l'agglomération Autunoise derrière le Député Anciaux et le Maire du Breuil, il devrait, comme d'autres Maires durement sanctionnés par le corps électoral, se taire et rester aux abonnés absents. Et bien non, comme on dit dans le Morvan : « il se revarpe ».

Lire la suite...  

Le préfet Thierry Lataste et le maire d'Autun Rémy Rebeyrotte le 27 avril dernier: le début du bras de ferLe Conseil municipal d'Autun a voté vendredi soir, par 20 voix contre six, un « voeu solennel » demandant au préfet de Saône-et-Loire « d'organiser sans délai la consultation des électeurs de Saint-Pantaléon » sur la question du « rassemblement » (fusion) des deux communes associées. Les conseillers de l'opposition de droite d'Autun (5) et Saint-Pantaléon (1) ont voté contre, les conseillers de gauche de Saint-Pantaléon ( 5 – qui ont lancé une procédure de défusion) n'étant pas venus siéger.
Une nouvelle étape dans ce qui apparaît, un an jour pour jour après le vote de la délibération sollicitant le préfet de Saône-et-Loire pour qu'il lance la procédure de transformation du statut de « fusion-association » qui lie Autun et Saint Pantaléon depuis 1973 en « fusion simple », comme un nouvel acte du bras de fer qui oppose la municipalité autunoise et le représentant de l'État.

Lire la suite...  

Remy_Rebeyrotte._Anost_18.04.2012_BPrécipitée, l' invitation était parvenue mardi 17 avril à 9h45 par sms: « Rdv point presse 8h30 café Fortin Anost mercredi 18 avril avec Rémy Rebeyrotte... ».
Au jour et à l'heure l'heure dites, tout le monde était en place.


Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun, président de la Communauté de communes de l'Autunois, candidat « divers gauche » [hors de son parti, le PS] aux législatives. Jean-Baptiste Pierre, maire de Sommant, conseiller général de Lucenay l'Évêque. Bernard Magnaudet directeur de cabinet du maire d'Autun et secrétaire de la section PS d'Autun. Yves Lemoine, membre du bureau de la section PS d'Autun. Et trois journalistes locaux.

Le texte était prêt: «Appel d'Anost pour François Hollande ». Signé  Rémy Rebeyrotte et Cathy Nicolao-Valacci, sa suppléante pour les législatives (voir le texte en fin d'article).
Mais rien ne s'est passé comme prévu. Ou, plutôt, tout s'est passé comme il était prévisible qu'il adviendrait dans ce fief socialiste morvandiau.

Lire la suite...  
Rémy Rebeyrotte (CP du 23.06.2011)Rémy Rebeyrotte a officialisé jeudi 23 juin au cours d'une conférence de presse sa candidature aux élections législatives de 2012. Au terme d'une démonstration fustigeant « l'État UMP » le maire d'Autun a indiqué : « Cet État UMP me pousse aujourd'hui à franchir le pas et me présenter aux prochaines élections législatives, en sollicitant l'investiture de mon parti, et pour défendre la démocratie, les services publics, l'égalité des chances pour les citoyens mais aussi pour nos territoires ruraux et semi-ruraux, sur l'ensemble de notre circonscription ».
L'absence de décision du préfet, traité de « premier militant départemental de l'UMP » d'organiser la consultation des électeurs de Saint-Pantaléon dans la procédure de fusion des communes associées est au centre de l'ire de l'élu socialiste autunois outré par une déclaration du haut fonctionnaire qui lui aurait indiqué lors d'une récente réunion « s'asseoir sur la déclaration du Conseil municipal d'Autun » [qui avait saisi le préfet en octobre 2009 pour qu'il organise cette consultation] et « sur le jugement du Tribunal administratif » [qui a condamné le préfet pour sa décision implicite de ne pas consulter les électeurs].
Lire la suite...  

Le préfet de Saône-et-Loire François Philizot et le maire d'Anost Jean-Claude Nouallet à la sortie du Musée de La Galvache« Je suis venu ici pour mieux comprendre pourquoi le Morvan réussit à profiter du renouveau du monde rural et ce qui explique l'attractivité d'un territoire »: en plaçant la visite officielle qu'il effectuait vendredi 30 septembre à Anost sous le signe d'une exemplarité digne de figurer parmi les « propositions à faire remonter à Paris » le préfet de Saône-et-Loire François Philizot ne pouvait pas mieux entreprendre ses interlocuteurs.

Lire la suite...  

A QUAND LE RETOUR DE LA DÉMOCRATIE ?

Il y a un an, jour pour jour, les électeurs d’Autun et de Saint-Pantaléon se prononçaient, les uns et les autres, à une très large majorité (85 % à Autun, 55 % à Saint-Pantaléon avec une très forte participation pour une consultation strictement locale) pour le rassemblement des deux communes de l’Agglomération, pour mettre fin à vingt-cinq ans de conflits et redonner toute leur place aux habitants de la commune associée dans l’Agglomération.

Le 22 octobre, le Conseil Municipal prenait acte de cette volonté démocratique et demandait à Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire d’organiser l’ultime consultation des électeurs de Saint-Pantaléon pour confirmer leur choix, s’ils le souhaitent, et aller vers le rassemblement.

Or, depuis, rien.

Lire la suite...  
Soyons clairs : je ne suis pas le candidat de « Rose-Réséda »

Rémy Rebeyrotte. Archives GdMProche de Pierre Moscovici et de François Patriat, soutien de François Hollande qui d'ailleurs est arrivé en tête des candidats des Primaires à Autun dès le premier tour, je m'inscris clairement dans ce qui pourrait être la future majorité présidentielle.

Je ne suis pas, vous l'avez compris, le candidat de « Rose-Réséda », même si j'apprécie la poésie de Louis Aragon et s'il n'est pas facile de porter les couleurs de la social-démocratie en Saône-et-Loire.
Je regrette d'ailleurs que, dans un grand parti, on puisse créer, au moment d'une présidentielle qui nécessite le rassemblement, une nouvelle fraction. Je suis sans doute trop unitaire pour être fractionniste.

Serein, je construis ma campagne sans bruit, mais en allant tous les jours sur le terrain et notamment dans les différentes communes qui composent la circonscription, à la rencontre des élus mais aussi des populations, des entreprises et des associations. Pour cela, pas besoin de faire de tapage et d'agitation.

Lire la suite...  

« Fusion Autun-Saint Pantaléon: Rémy Rebeyrotte "attend une date" pour la consultation des habitants » écrivions-nous le 26 avril dernier à la veille de la première visite dans la cité éduenne du nouveau préfet de Saône-et-Loire Thierry Lataste qui a le pouvoir de convoquer les électeurs de Saint-Pantaléon pour qu'ils se prononcent sur le projet de fusion engagé par la municipalité autunoise.

" Marre d'attendre " pourrait-on titrer deux mois plus tard en interprétant librement les dernières décisions du premier magistrat autunois qui, après avoir publié le 15 juin une lettre ouverte au préfet dans laquelle il lui demandait d'apporter réponse « dans les meilleurs délais » a décidé de présenter au prochain Conseil municipal qui se réunira lundi 5 juillet, une délibération prévoyant l'organisation d'une consultation électorale des électeurs de Saint-Pantaléon le dimanche 3 octobre 2010.

Lire la suite...  
<< Début < 1 2 4 6 7 8 9 10 > Fin >>
Powered by Tags for Joomla


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept