Mardi, 17 Octobre 2017
TAG:forêt

Grumier40.000 € pour Lavault de Frétoy, 70.000 € pour Arleuf... les factures s'accumulent sur les bureaux des maires des communes forestières du Morvan confrontés à la dégradation de leur voirie par les grumiers chargés d'évacuer le bois.

Une situation aggravée par le redoux qui a fragilisé les chaussées à la sortie de l'hiver, mais qui risque surtout de perdurer puique la forêt de résineux (douglas, sapin, épicéa) plantée après la seconde guerre mondiale, arrivant à maturité, il est prévu que le cubage sorti, actuellement de 350.000 m3 double en 2020 pour atteindre 900.000 m3 en 2030. Le ballet des camions n'est donc pas prêt de s'arrêter.

Lire la suite...  
EELV : ERSCIA menace la forêt morvandelle

FortDouglasAu nom du développement durable, parce qu'il s'agit de bois, l'un des plus gros projets de scierie jamais réalisé en France devrait voir le jour dans quelques semaines à Sardy-lès-Epiry, dans la Nièvre : ERSCIA France S.A.S. 500 000 m3 de bois en capacité de sciage annuelle pour une production de 300 000 m3 de sciages, plus une unité de production de granulés de bois pour 250 000 tonnes annuelles.

Une centaine d'emplois directs et autant d'emplois induits sont annoncés, justifiant le soutien d'une partie des responsables politiques locaux.

Lire la suite...  

Lucienne Haèse (à gauche sur la photo) a annoncé vouloir se retirer de la présidence d'Autun Morvan Écologie à la fin de l'année.« Malgré le discours ambiant, le combat est toujours aussi difficile »: en ce début 2011, pourtant proclamée "année internationale de la forêt" par l'Assemblée générale des Nations Unies, le constat de Lucienne Haèse est sans appel. La présidente d' Autun Morvan Écologie, association de défense de l'environnement et du cadre de vie en Bourgogne, ne voit aucun ralentissement (au contraire) des coupes à blanc et de l'enrésinnement dans le Morvan.
Pire, elle redoute désormais une inflexion « productiviste » de la gestion de l'ONF (Office National des Forêts) et une « surindustrialisation » avec l'arrivée des géants belges de la transformation menant droit, selon elle, à une disparition des feuillus du massif.

«  C'est un combat permanent » a repété Lucienne Haèse à la quarantaine d'adhérents convaincus (sur les 500 que compte l'association) réunis le 22 janvier 2011 à Saint-Pantaléon pour une Assemblée générale (initialement prévue début décembre 2010 elle avait été reportée en raison des intempéries) au cours de laquelle elle a confirmé sa volonté de quitter la présidence à la fin de l'année.

Lire la suite...  

Glacem réunion avenir de la Forêt Quarré-les-Tombes (23.09.2011)Quelque peu débordés la veille à Étang-sur-Arroux, les pro-douglas ont repris l'initiative vendredi soir 23 septembre lors de la quatrième et dernière réunion sur l'Avenir de la forêt morvandelle organisée par le Glacem dans le cadre du Conseil Associatif et Citoyen du Parc naturel régional du Morvan.

Lire la suite...  

La directrice exécutive de FSC France,Marie Vallée, sur une parcelle de la forêt de Bibracte-Mont Beuvray replantée en châtaigniers, samedi 5 avril 2012Réunis dans le Groupement pour une gestion responsable de forêts bourguignonnes (GGRFB), six propriétaires de forêts publiques et privées du Morvan
[ Bibracte EPCC, Ville d'Autun, Conseil général de la Nièvre, Conservatoire d'Espaces Naturels de Bourgogne, Groupement de Sauvegarde des Feuillus du Morvan et Parc naturel régional du Morvan ],  viennent d'obtenir la certification internationale FSC (Forest Stewardship Council).

A l'heure où l'avenir de la forêt morvandelle est en discussion, cette certification valide et conforte la démarche des partisans d'une sylviculture à la fois rentable et proche de la nature. Ils ambitionnent désormais de rallier d'autres propriétaires et de susciter la création d'une filière forêt-bois régionale certifiée à tous les stades de la production
« Une démarche exemplaire au niveau français et suivie au niveau international », commente Marie Vallée, directrice de FSC France présente jeudi 5 avril à Bibracte pour une une présentation officielle de cette certification (voir la vidéo).

Lire la suite...  

Les archéologues qui étudient Bibracte, aujourd'hui recouverte d'un long manteau forestier ont trouvé un allié technologique de poids avec LIDAR. La capitale des Éduens se découvre nue sous son voile vert.

Lire la suite...  

SFolinlideUne« Giga belvédère » inadapté aux capacités et aux besoins du Morvan pour les opposants regroupés dans un collectif de défense, « parcours ludo-éducatif au sommet des arbres » pour le Parc du Morvan, les élus et une partie de la population qui comptent sur cet aménagement pour renforcer l’attractivité touristique et le développement économique du massif, le projet d’équipement au sommet du Haut Folin porté par l’entreprise allemande EAK provoque le débat.

Une journée d’information a été organisée par le Parc et les deux départements de Saône-et-Loire et de la Nièvre représentés par leurs présidents mercredi 17 février dernier, sur le site même du Haut Folin encore enneigé, puis à la mairie de Saint-Prix et à la salle des Fêtes de Saint-Léger-sous-Beuvray.

Nous proposons aujourd’hui un retour sur cette journée, le contexte qui a participé à son organisation, les documents produits par les uns et les autres à l'intention de la presse et une série de vidéos restituant les interventions lors de la réunion publique de Saint-Léger-sous-Beuvray.

Une nouvelle réunion d’information a été annoncée pour le deuxième trimestre. En attendant, le débat est lancé.

Lire la suite...  

Jean-Michel Klotz, directeur général adjoint de Pierre et Vacances Center Parc le 3 janvier 2012 devant l'assemblée départementalePierre et Vacances cherche un terrain en Saône-et-Loire pour implanter un Center Parc, un village vacances dont le cœur du concept réside dans l' Aqua Mondo, une « serre » sous laquelle sont proposées à toute saison, 365 jours par an, des activités et des « sensations » aquatiques.

Son directeur général adjoint, Jean-Michel Klotz, est intervenu vendredi matin devant l'assemblée du Conseil général de Saône-et-Loire à Mâcon pour présenter le projet et lancer, avec l'appui du président Arnaud Montebourg, un appel à la mobilisation pour aider sa société à trouver ce terrain.

Lire la suite...  

Isabelle Jouffroy-Japicot (photoCNRS)A quand remontent les premières traces d'occupation humaine dans le Morvan et quelles sont les périodes les plus « prospères », quels arbres ont recolonisé en premier le massif après la dernière glaciation qui les avait fait fuir dans les Balkans et en Espagne, quand les hêtres, noisetiers, châtaigniers ou sapins sont-ils apparus ici, quel a été l'impact de l'activité humaine sur l'environnement etc.?

Autant de questions auxquelles Isabelle Jouffroy-Bapicot (chercheuse au Laboratoire Chrono-environnement CNRS : UMR6249 – Université de Franche-Comté) apporte des réponses dans sa thèse de doctorat soutenue le 30 juin dernier et désormais accessible sur internet.Un beau cadeau que cette mise en ligne (grauite) pour tous ceux qui, parmi un large public, s'intéressent à l'histoire et à l'environnement du massif (voir en fin de texte, le lien vers deux sites où l'on peut lire ou télécharger cette thèse).

Lire la suite...  

Simon Jasmine et Iran débardent en équipe dans le MorvanSimon Pierre marie passion et activité professionnelle. Professeur de gestion à mi-temps au Lycée de Chateau-Chinon, il est aussi « laboureur-débardeur » à cheval le reste de la semaine.
Depuis maintenant trois ans, cet amoureux des chevaux, originaire de Sommant aujourd'hui installé à Saint-Léger du Bois, attelle Iran un comtois de 14 ans pesant 800 kg et Jasmine sa « petite » cousine de 13 ans croisée breton de 850 kg pour labourer les vignes des grands crus de la Côte de Beaune.
A l'automne, durant la saison des vendanges, il « déplace son atelier » en Morvan pour débarder.

Lire la suite...  
Hêtre au Mont Beuvray (Photo Muriel galerie images GensduMorvan.fr)Les Morvandiaux de 2100 n'auront-ils que des photographies pour s'imaginer les hêtraies que leurs aïeux considéraient depuis « toujours » comme les « plus belles forêts du monde »? Les experts estiment en effet que le hêtre, peu résistant à la sécheresse, pourrait être une des principales victimes du réchauffement climatique en cours.
Lire la suite...  

Avenir de la forêt morvandelle: le dossier

GLACEM AFFICHE REUNIONS FORET

Dans le cadre du Conseil Associatif et Citoyen du Parc naturel régional du Morvan, le GLACEM (Groupement de liaison des associations culturelles, économiques et environnementales du Morvan) a organisé quatre réunions du 19 au 23 septembre, pour recueillir les attentes des habitants quant à l'avenir de la Forêt morvandelle.

Lire la suite...  

Gérante du Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan (GFSFM), Lucienne Haèse a conduit les associés présents à l'Assemblée générale en Forêt de Rivault pour les informer sur les formes d'exploitation et les prochains travauxAcheter des forêts pour les soustraire aux coupes à blanc suivies d'enrésinement et démontrer pratiquement qu' une gestion « durable » respectueuse des essences traditionnelles, de la biodiversité, des sols, de la ressource en eau et des paysages est compatible avec la rentabilité financière attendue d'un placement éthique: tels sont les objectifs du Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan (GFSFM) fondé en 2002 pour sauver la forêt de Montmain au portes d'Autun et désormais propriétaire de 170 hectares après l'achat de la forêt de Charbeuneux à Villiers en Morvan et de deux nouvelles parcelles à Remigny (7 ha) et Blismes (17 ha).

Lire la suite...  

Le deuxième comité de pilotage du Plan de Développement de Massif du Haut-Folin se réunira le 16 avril 2009 à 10h à la salle des fêtes d'Anost pour faire le point sur la mise en oeuvre des actions engagées. Piloté dans le cadre de la Charte forestière du Morvan, par le Parc du Morvan et le Centre Régional de la Propriété Forestière de Bourgogne (CRPF), l'objectif du Plan de Développement de Massif (PDM) est de faciliter la mise en valeur des forêts privées en prenant en compte les dimensions économiques, environnementales et d'accueil du public.

Lire la suite...  

De gauche à droite samedi 20 novembre à Villiers en Morvan: le maire Armand Héry, le conseiller général de Liernais Pierre Poillot, Lucienne Haèse et Patrick BruléL'affaire a été bouclée en un mois au cœur de l'été. Le 12 août 2010, Patrick Brulé, adjoint au maire de Villiers-en-Morvan (prononcez Villière) alerte Lucienne Haèse, co-gérante du Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan (GFSFM) que plusieurs forêts de la commune sont mises en vente et risquent de partir entre les mains d'investisseurs dont la pratique est toujours la même: coupe à blanc pour un retour rapide sur investissement suivie d'une replantation en résineux.

Mais le Groupement qui vient d'acquérir les 34 ha de la forêt de chênes de Sainte-Colombe près d'Avallon  n'a pas les moyens financiers nécessaires à l'achat.
Qu'à cela ne tienne. Patrick Brulé et Lucienne Haèse rassemblent en urgence les habitants du village (50 ) et des communes voisines pour leur proposer une solution: prendre des parts (actions) dans le Groupement pour le montant nécessaire à l'achat. Tout le monde sort le carnet de chèques avec espoir.

Lire la suite...  

GFSFM_0412201ALe Groupement forestier pour la sauvegarde des feuillus du Morvan (GFSFM) qui a acquis en douze ans 230 ha de forêts pour les sauver des coupes à blanc et de l’enrésinement et en faire la vitrine d’une sylviculture raisonnée et rentable, possède une trésorerie qui lui permettrait d’en acheter 30 ou 40 ha supplémentaires.

Mais il peine à en trouver, en raison notamment de l’opacité qui règne sur ce marché. Ses cogérants lancent donc un appel aux Morvandiaux pour qu’ils les alertent dès qu’ils ont connaissance de la vente d’une parcelle.

Lire la suite...  

Projet de Sardy-Les-Epiry
Communiqué en droit de réponse

Pascal Jacob - Février 2011 - Photo JDP. Source: www.pascaljacob.comNous réagissons à l’article paru le mercredi 29 juin 2011 à la suite du communiqué diffusé par Europe Ecologie et signé par Monsieur François Lotteau, secrétaire régional, Europe Écologie - Les Verts Bourgogne.

« Portée par ERSCIA France et soutenue unanimement par l'ensemble des pouvoirs publics, par les collectivités territoriales concernées par ce projet et par les élus, l'implantation dans la Nièvre en Bourgogne d'une centrale électrothermique, d'une unité de pelletisation et d'une scierie de résineux - attendue par toutes les industries de seconde transformation - constituent une opportunité exceptionnelle pour le développement des filières bois et énergie.

Lire la suite...  
Bourgogne_Nature_HS_8-9_Foret_AgricultureMorvan, pays de forêts et de prairies. Du bois et des bovins.
Les deux derniers Hors-série de la revue scientifique Bourgogne-Nature, consacrés à la forêt et à l'agriculture en Morvan constituent donc deux sommes indispensables pour qui veut saisir les enjeux des mutations en cours et s'éclairer sur les voies d'avenir.
Pour ces deux productions, le constat est à peu près le même: le Morvan est encore quasi-exclusivement producteur de « matières premières » qui partent ailleurs pour être transformées. Mais les initiatives se multiplient pour tenter de briser ce mouvement et retenir la richesse sur le territoire.
Lire la suite...  
Photo d'archives d'une plantation régulière de résineux. Cette photo ne concerne pas la forêt de Sommant visée par le er contrat forêt.Le Parc naturel régional du Morvan vient de signer les deux premiers « contrats forêt » avec Jean- Baptiste Pierre, maire de Sommant et Charles de Ganay, au nom d'un groupement forestier. La commune de Sommant et le groupement forestier bénéficieront d’une aide de 300 €/ha pour mettre en oeuvre les opérations nécessaires à la régénération naturelle de douglas. La régénération naturelle de douglas et l’irrégularisation des résineux constituent des alternatives intéressantes pour le renouvellement des résineux, sur le plan paysager et environnemental mais aussi sur le plan économique, par rapport à la pratique de la coupe rase suivie de plantation.
Lire la suite...  

La forêt occupe la moitié de la surface du territoire morvandiau. Les différentes facettes de cette richesse économique, écologique et sociale seront dévoilées au cours de la 9e semaine de la forêt et du bois qui aura lieu du 13 au 17 mai.

Lire la suite...  
<< Début < Précédent 1 3 4 5 > Fin >>
Powered by Tags for Joomla


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa