Mercredi, 16 Janvier 2019
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Janvier 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Restauration du tympan de la cathédrale saint-Lazare d'Autun: les damnés gagnent en humanité
Écrit par GdM   
Samedi, 14 Novembre 2009 22:37

Le portail de la cathédrale Saint-Lazare avec son tympan roman et le trumeau du 19e siècle restaurés 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il va falloir actualiser les photothèques. L'image du tympan roman de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun, figée depuis 1948 et le geste spectaculaire du chanoine Denis Grivot replaçant la tête du Christ en Gloire "dérobée" dans les réserves du Musée Rolin, doit être désormais rangée aux archives.

La nouvelle image a été dévoilée à la Saint Théodore lorsqu'est tombée la bâche illustrée qui protégeait depuis quatre mois le minutieux labeur des équipes de l'atelier Jean-Loup Bouvier. Cette nouvelle splendeur a été célébrée solennellement à la Saint Sidoine par les autorités civiles et religieuses rejointes par une petite foule d'amoureux du monument.

 La signature du sculpteur: le typan d'Autun est le seul ainsi signé

 

 

 

Nettoyé et restauré, le tympan signé par Gislebertus en 1135, offre désormais un tout autre spectacle. Plus joyeux. Dépouillés de la cendre du temps qui les avait noircis, les corps squelettiques marchant vers l'enfer ont regagné en humanité. La sérénité des Élus cheminant vers le ciel rayonne à nouveau dans la blondeur retrouvée de la pierre. Le Christ en Gloire accompagne de son regard recalé les fidèles franchissant le portail. En retrouvant son chemin vers les profondeurs de la pierre, la lumière met en relief des détails occultés depuis longtemps. Les textes gravés (dont le célèbre  Gislebertus hoc fecit ) ont repris de la vigueur. Les joints interblocs ont été ragréés et les fissures colmatées.

Le jeu des sept erreurs 

 

Sept fragments exhumés des réserves du Musée Rolin ont retrouvé leur place sur le tympan 

Les spécialistes qui lisent le Jugement dernier comme un livre, détaillant chaque mot et chaque phrase, trouveront quelques lettres ajoutées, exhumées du Musée Rolin : une tête couronnée est revenue coiffer un corps de noble, une mèche du Christ tombe à nouveau sur son épaule gauche, deux têtes ont été réinstallées dans la Jérusalem céleste, trois mains étendent à nouveau leurs doigts. Un des six vieillards de l'Apocalypse présents sur les colonnes a eu moins de chance: s'étant attribué on ne sait quand une tête qui n'était pas la sienne, il a du la restituer aux restaurateurs pas dupes de la supercherie.

Agata Dmolhowska-Brasseur, médecin des sculptures malades

 

Agata Dmolhowska-Brasseur (chapeau) explique la restauration à Mgr Benoît RivièreAgata Dmolhowska-Brasseur, restauratrice des sculptures parle du tympan comme un médecin d'un patient. Cette diplômée de l'Institut de Restauration de Torum en Pologne qui travaille depuis dix ans à l'atelier Jean-Loup Bouvier des Angles (Gard) a déjà soigné Notre-Dame de Paris et les cathédrales de Narbonne, Toulouse, Avignon et plus récemment Auxerre. « La première action consiste à soigner les maladies de la pierre pour les stopper» explique-t-elle en précisant que chaque attaque est spécifique et requiert donc un remède différent. Cette stabilisation et la consolidation préventive effectuées, vient la phase nettoyage par laser, micro-sablage et... compresses. Un traitement tout en douceur laisant deviner ici le « rouge » de la première lettre de chaque mot de l'inscription du linteau, là la base de la polychromie de la paume ouverte du Christ ou de la nimbe de la Vierge.   

Une restauration menée "pour être oubliée très vite"

De gauche à droite: Frédéric Didier, architecte des Monuments historiques, Michel Bozzi, responsable de la restauration, Laure Mermet, restauratrice et Jean-Loup Bouvier détaillent le travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Bozzi, l'associé de Jean-Loup Bouvier qui a dirigé le chantier pourrait multiplier les exemples durant des heures: chaque détail a été décrit, photographié et consigné dans un énorme dossier qu'il conserve jalousement: «  il est destiné à l'architecte, je ne peux pas le dévoiler » explique-t-il. Car si, comme l'explique l'archiecte en chef des Monuments Historiques Frédéric Didier, « nous n'avons pas voulu gommer les cicatrices et l'épaisseur du temps, mais simplement les accompagner pour qu'on "oublie"  très vite cette restauration », celle-ci doit rester dans la mémoire des générations futures.

La restauration du tympan a coûté 90.000 € financés par l'État dans le cadre du Plan de relance. 20.000 € supplémentaires ont été investis pour la mise en place d'une protection contre les pigeons: une série de fils d'acier de 6 mm, assez fins pour interdire aux oiseaux de se poser dessus et tendus à l'horizontale en avant de l'oeuvre pour les repousser. Un procédé largement répandu en Suisse, d'après Michel Bozzi, mais mis en oeuvre pour la première fois en France. Suffira-t-elle à préserver les sculptures des ravages de ces hôtes envahissants? La présence d'un représentant de cette gente ailée, perché au sommet du portail pendant l'inauguration laisse planer le doute. 

 300.000 € en 2010 pour les chapelles intérieures

 

L'inauguration avec le préfet, le maire d'Autun, l'Évêque et le député

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette intervention sur le tympan de Saint-Lazare met un terme aux travaux de restauration extérieure de la cathédrale dans lequel l'État a investi 8 millions d'euros en vingt ans. Le préfet de Saône-et-Loire Michel Lalande, présent aux côtés du maire d'Autun Rémy Rebeyrotte, de l'Évêque du diocèse Mgr Benoît Rivière et du député Jean-Paul Anciaux lors de la cérémonie officielle, a annoncé que 300.000 € seront investis dès 2010 pour la restauration intérieure de la chapelle Saint-Symphorien et du Sacré Coeur. 

Pour plus d'informations sur le tympan et les travaux de restauration de la cathédrale, voir le dossier de la direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne: cliquer ici

 Lire le discours du maire d'Autun prononcé à l'issue de la cérémonie d'inauguration: cliquer ici

 Plus d'informations sur la cathédrale Saint-Lazare sur le site Bourgogne Romane: cliquer ici 

 

 

Désolé, le mode commentaire a été verrouillé.


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa