Mercredi, 18 Octobre 2017
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Octobre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Marcel Corneloup: "Mon épopée A Cœur Joie"
Écrit par GdM   
Mercredi, 30 Juin 2010 20:20

Marcel Corneloup à SémelaySi les Morvandiaux et les Autunois connaissent le maire de Saint-Léger sous Beuvray (1977 à 1995) qui a installé dans son village la Maison du Beuvray « Maison de la Voix et de la Polyphonie » abritant la Maîtrise de Bourgogne et les Chœurs du Morvan, amené Europa Cantat dans la Cité Éduenne en 1973 puis fondé le Festival Musique en Morvan dans la foulée, Marcel Corneloup, décédé ce 30 juin à l'âge de 82 ans avait parcouru le monde avec pour seule passion la polyphonie et seul objectif de semer des chorales. En 1988, à l'occasion d'un concert à Saint-Léger qu'il avait dirigé pour ses 80 ans, il avait évoqué son parcours au service de la polyphonie et de la jeunesse.

Ses débuts d'instituteur, son séjour au Maroc et son mariage avec Jacqueline à Meknès, sa rencontre, son amitié et sa fidélité avec César Geoffray auquel il succédera à la présidence d'A Coeur Joie en 1973, Les Choralies de Vaison la Romaine, Europa Cantat, Musique en Morvan...: c'est ce texte que nous reproduisons:

Marcel Corneloup : “ Mon épopée À cœur Joie ”

 

Morvan - marcel-corneloup-qmon-epopee-a-cur-joieq | culture-patrimoine-morvan : Gens du Morvan « Les images de mon enfance sont celles du maître d’école que je serai et qui, des marches du petit escalier de notre maison, faisait « sa classe » enseignant à ses élèves imaginaires. Un peu plus tard, ce sont celles de mes instituteurs des cours moyens, monsieur Charles dont la pédagogie me façonnait sans que je le sache et, un an plus tard, monsieur Dubreuil qui venait en classe avec son violon. J’étais fasciné. Un soir, j’ai dit à ma mère que je voulais jouer du violon comme mon maître. Ce fut oui : la musique commençait. Le bout du chemin ne pouvait être que l’Ecole Normale, rêve suprême des familles des cités ouvrières.

Quand j’en sortis, je me vois avec mon père allant à vélo à mon premier poste d’enseignant dans le petit village de Changy près de Charolles : une classe unique, autour du poêle que j’allumais le matin et sur lequel nous réchauffions les gamelles du repas de midi, avant de prendre les pipeaux pour ces premiers moments d’émotion musicale que prolongeaient chaque fin d’après-midi les grands quarts d’heure de chant : c’était le bonheur pédagogique.

César Geoffray a bouleversé ma vie

Deux évènements marquèrent mes deux dernières années d’Ecole Normale : en 1947 les réunions - hors les murs – avec le Père Calvet , jésuite, supérieur de l’Institution Ozanam à Macon, qui allait donner un sens spirituel à ma vie, et au début de 1948, à la chorale Universitaire de Saône-et-Loire le choc avec le chef de chœur qui la bouleversa, la changea complètement, César Geoffray l’homme d’À cœur Joie naissant. Je ne peux évoquer ce moment sans songer que ce fut mon chemin de Damas : j’ai su que je suivrais cet apôtre du chant choral et que ma vie serait À cœur Joie. Elle le fut, elle le demeure.
À la fin de l’année 1948 le service militaire me conduisit à Meknès au Maroc où, militaire, je créais ma première chorale. Elle m’attacha à ce pays. Je décidais d’y rester : terre féconde pour À cœur Joie et l’enseignement musical et où je rencontre Jacqueline, « l’amour de moy », dans un monde choral qui s’éveillait. Dans la chapelle Notre Dame des Oliviers de Meknès de nombreux choristes des chorales déjà existantes chantèrent pour nos noces le 31 janvier 1953. Un an plus tard, au soir du Rassemblement À cœur Joie de Pentecôte, naît l’aîné d’une famille de 4 enfants, enrichie aujourd’hui de ses 12 petits-enfants.
La musique les habite. Oui, mais aussi d’autres expressions artistiques, pour certains beaucoup et pour quelques-uns très remarquablement: un visage du bonheur À cœur Joie.

Jacqueline partagea cette épopée chorale et pédagogique

Jacqueline partagea et continue à partager avec moi toute cette épopée chorale et pédagogique de 60 ans. Les souvenirs du Maroc demeurent dans cette période de 12 ans (1950-1962) où les chorales naîtront partout, avec comme fleuron la Psalette du Maroc. Je garde d’elle le témoignage de deux beaux CD enregistrés chez Erato.

Des liens de plus en plus étroits se tissent avec César Geoffray qui venait chaque printemps pour le stage de formation. C’est à ce moment que je créai avec lui la collection Musica, le feuillet choral mensuel, préfiguration des Éditions À cœur Joie. Parallèlement, dans mon lycée, je développe une pédagogie musicale nouvelle, concrétisée par un premier ouvrage « L’Orchestre et ses instruments » en 1955 .

En 1962 César Geoffray m’appelle à Lyon pour assurer à ses côtés la direction du Mouvement. Le ministère de l’Education Nationale me détache. À cœur Joie est dès lors toute ma vie. Et quelle vie ! Etre auprès de César Geoffray, vivre presque chaque jour avec lui, partager sa vision d’un chant choral humaniste, mettre en forme un grand dessein sont un privilège pour lequel je ne cesse de rendre grâces, en étant aussi, avec Jacqueline, dans l’intimité du couple César-Mido dont on peut dire qu' il engendra À cœur Joie. Les grandes heures du Mouvement sont là : le bonheur est de voir les chorales se multiplier partout, avec les rencontres spécifiques à chaque branche, auprès des Choralies qui tous les trois ans accueillent des milliers de chanteurs, Vaison-la-Romaine étant devenu, selon l’expression de César Geoff ray , « notre Mont Salvat ».

Une communauté chorale existe de par le monde.

Les chefs de chœur, les responsables à tous niveaux sont des êtres extraordinaires rayonnant la joie de la vie nouvelle par la polyphonie. Le Mouvement et le monde choral sous l’influence de la pensée À cœur Joie se structurent. À cœur Joie a ffirme ses dimensions internationales e t son caractère francophone (partout où l’on parle français il y a une chorale À cœur Joie) et contribue avec l’Allemagne à la création de la Fédération Européenne des Jeunes Chorales qui deviendra Europa Cantat. Plus tard ce sera la Fédération Internationale pour la Musique Chorale.

Une communauté chorale existe de par le monde. Partout on reconnaît en César Geoffray l’homme qui par son esprit en est la source. Le nom À cœur Joie chante comme un symbole.

La loi sur les enseignements artistiques

En même temps, comme au Maroc, je poursuis mon action pour un enseignement musical basé sur la polyphonie dans un travail de plus en plus étroit avec l’Education Nationale : en 1967 À cœur Joie organise à Besançon le premier Congrès de l’Enseignement musical et crée des structures nationales UNAVAC , CREM (1) qui participeront à l’élaboration de la loi sur les enseignements artistiques.
Cette loi mettra en place le Haut Conseil des enseignements artistiques, où À cœur Joie siègera. Par mes ouvrages pour les lycées, les collèges, les écoles (2) je suis professeur invité des Universités à l’étranger, Université Laval à Québec, Kaslik à Beyrouth au Liban, Louvain en Belgique, Bucarest en Roumanie qui me conférera le titre de Docteur Honoris Causae .

Il faut et je souhaite des lieux du chant choral

Mais il faut et je souhaite des lieux du chant choral : successivement s’enracineront pour cet élan polyphonique sans précédent en France, le Centre de Vaison-la-Romaine, le Kleebach à Munster en Alsace et la Maison du Beuvray à Saint Léger, où, élu maire en 1977, je développe une politique d’enseignement musical à l’école primaire de 2 heures par semaine dans chaque classe.
En ce début d’année 2008, c’est l’accomplissement, la Maison du Beuvray devient, dans la programmation des collectivités territoriales (Etat, Région, Département) la Maison de la Voix et de la Polyphonie en Bourgogne dans une expression voulue, concrétisant par les mots, la pensée de César Geoffray.
Au printemps 1973, le Mouvement À cœur Joie me porte à la Présidence après que César Geoffray, devant tous les responsables, en eût exprimé le voeu quelques semaines avant sa mort, la veille de Noël 1972. Depuis je garde ce message d’espérance.

À la Présidence de la Fédération Europa Cantat de 1982 à 1995 ou dans les activités que je fais naître (Musique en Morvan, Festival des Chœurs Lauréats) il demeure comme s’il appartenait à l’éternité. Maintenant c’est la Présidence d’Honneur À Cœur Joie International. Je la partage avec mon ami André Dumont, créateur d ’ À cœur Joie Belgique, comme Témoins Majeurs d’une philosophie qui sème le bonheur par la polyphonie .

Mon choeur A Capella m'a accompagné partout

En 1962, à mon arrivée à Lyon, j’ai créé un chœur devenu A Capella Lyon. Il m’a accompagné partout dans cette épopée chorale. Après l’été 2005 il s’est arrêté. La célébration des 80 ans permet de nous retrouver. Une répétition la veille suffira pour revivre le même bonheur. C’est le pouvoir de la polyphonie. Mon épopée chorale À Cœur Joie se poursuit ici à la Maison de la Voix et de la Polyphonie avec le chœur de Saint Léger sous Beuvray, son Ensemble Pénélope et l’enfant qui en est né : la Maîtrise de Bourgogne que dirige Claire notre fille; c’est la seconde génération comme sur toutes les terres À cœur Joie.

Ce parcours de 60 ans a été jalonné par des distinctions : Légion d’Honneur ( Officier), Mérite National (Chevalier), Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports. J’y suis sensible : à travers elles c’est la reconnaissance d’À cœur Joie et de l’œuvre de César Geoffray.

MARCEL CORNELOUP

(1) Union Nationale des Associations à Vocation Artistique et Culturelle. Centre de Réflexion de l’Enseignement Musical
(2) L’Heure de musique, la Musique à l’école …

(Texte repris de Polyphonies REVUE DE CHANT CHORAL  À COEUR JOIE INTERNATIONAL - N°16 - MAI 2008)

Lire également l'Hommage de Rémy Rebeyrotte: Marcel CORNELOUP nous a quittés : L’Autunois-Morvan perd une grande personnalité

 

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa