Mercredi, 16 Janvier 2019
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Janvier 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
La tentation d'Eve: Bernard Morot-Gaudry donne vie à Gislebertus
Écrit par GdM   
Mardi, 18 Mai 2010 19:33

La tentation d'Ève« Gislebertus hoc Fecit » (« Gislebertus a fait cela » ): gravée sur le tympan du Jugement dernier de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun, l'inscription suscite depuis longtemps interrogations, études et hypothèses.
Qui était Gislebertus? Le sculpteur, voire l'architecte de l'édifice, comme l'a défendu toute sa vie le Chanoine Denis Grivot ? Un simple commanditaire comme voudraient le prouver des publications plus récentes? La vérité commande d'avouer qu'on ne sait rien du personnage dont seul le nom a traversé les siècles.

Les lacunes historiques ouvrent de larges espaces à qui ose s'y aventurer.
C'est donc un incommensurable privilège que s'est octroyé Bernard Morot-Gaudry, dans son premier roman, La tentation d'Eve, en donnant corps, visage, histoire et sentiments à l'inconnu le plus célèbre du Moyen-Âge;


en réveillant de la pierre où elle fut couchée au XIIe siècle (par Gislebertus?) pour édifier les pèlerins, cette Ève nue à la beauté sensuelle et en lui offrant une identité;
en décrivant Adam qui devait l'accompagner mais dont nulle mémoire n'a gardé trace;
en portant jusqu'au chantier de Saint-Lazare les pas du philosophe et théologien le plus célèbre et le plus controversé de l'époque, Abélard.
Rencontre de deux figures légendaires que l'auteur propose dévorés par les mêmes tourments.

TympanDurant cette semaine fatidique de l'été 1131 où Gislebertus fit naître du calcaire la plus belle des sculptures romanes, Bernard Morot-Gaudry installe intrigues, faits divers et histoires d'amour.
De quoi entretenir le suspense et combler les amateurs de romans d'action. Les amateurs de romans historiques le seront par l'ambiance de la société médiévale restaurée grâce à des descriptions richement documentées, une recherche méticuleuse des sources historiques. Les dialogues d' Abélard sont extraits de l'œuvre et de la correspondance du théologien, soit par une transciption intégrale de certains passages soit par une libre réécriture conservant le sens initial.

Un sculpteur contemporain fait vivre un sculpteur roman

Bernard Morot-Gaudry à la Fête du Livre d'Autun le 25 avril 2010Mais ce roman vaut surtout pour le regard porté par l'auteur sur le travail de Gislebertus. Sculpteur contemporain, Bernard Morot Gaudry s'appuie sur son expérience de la création pour se glisser dans la peau de son Gislebertus et nous rapprocher de l'artiste, de ses tensions, de ses doutes, de ses fulgurances, de son cheminement intellectuel et spirituel et de sa confrontation avec la matière... et ses commanditaires.

Et nous livre, en deux magnifiques pages, sa description du chef d'œuvre: « ... Le Diable a crocheté de ses griffes la plus belle branche de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Il l'a fait ployer délicatement et se courber vers Ève jusqu'à ce que le fruit le plus beau soit dans son dos à portée de sa main gauche.
Ève, langoureusement couchée dans sa nudité éclatante, l'a senti comme dans un rêve, arrondi, doux et acccueillant au bout de ses doigts caressants. Elle s'en saisit comme par inadvertance, sans avoir l'air d'y toucher.... »

On peut sourire de quelques portraits

Il nous conduit vers quelques hauts lieux de l'histoire locale comme Saint-Pierre L'Étrier, les mines d'Argentolle ou le champ de la Justice à Saint-Pantaléon. Les lecteurs plus avertis de la vie autunoise ou du parcours de l'auteur souriront à quelques portraits tel que celui du Grand Chantre Denis et de son épouse Luce ou à l'évocation du « repaire sylvestre de Mélisende » à Frétoy empli de « masques fantastiques ».

Même si on regrette quelques « bizarreries » d'écriture (que l'auteur prend soin de justifier en avertissant qu'il a « pris le parti d' éviter les « expressions de type pseudo-moyenâgeux convenu et d'écire dans un français contemporain », mais pourquoi mettre dans la bouche d'un cambrioleur du XIIe siècle ces mots: « Calmos; fais gaffe! J'ai été bien renseigné par mon pote... ») cette tentation d'Eve mérite, comme son inspiratrice conservée au Musée Rolin d'Autun, une longue visite.

La tentation d'Eve, de Bernard Morot-Gaudry. Éditions du sculpteur. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . 365 pages. 26 €.

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa