Mardi, 19 Mars 2019
La cathédrale Saint-Lazare d'Autun s'embellit de trois créations de l'orfèvre Goudji (avec vidéo de la consécration par Mgr Benoît Rivière)
Écrit par GdM   
Mercredi, 07 Décembre 2011 23:40

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier liturgique Goudji Vue du chœurLe mobilier liturgique du chœur de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun s'est enrichi, mercredi 7 décembre, de trois créations contemporaines du Maitre d'Art d'origine géorgienne Goudji: un autel en calcaire de Pontijou creusé d'une niche éclairée renfermant le trône vide de l'Étimasie et  des reliques de Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus , du Saint Curé d'Ars Jean Marie Vianney et, dès le 17 décembre prochain, du « saint local », martyr d'Autun, Saint Symphorien;
un ambon de même pierre sur lequel un ange d'argent aux ailes de cristal de roche et tourmaline annonce l'Évangile.
un siège épiscopal, une cathèdre ornée de deux poissons en argent, l'ictus symbole des premiers chrétiens, en guise d'accoudoirs.
La cérémonie de consécration du nouveau mobilier aura lieu le 17 décembre à 17 h.

Autun Cathédrale St-Lazare Goudji MobilierChrétien, Goudji Amachoukéli qui dit « être né  à 33 ans» lorsqu'il a pu fuir, en 1974 grâce à l'intervention du Président Georges Pompidou, « l'athéisme d'état » de l'Union Soviétique pour s 'installer à Paris avec son épouse française rencontrée lorsqu'elle était en poste à l'ambassade de Moscou, n'a cessé depuis de créer « à la gloire de Dieu ».
De toutes ses œuvres liturgiques, toutes porteuses de symboles, qui embellissent églises et monastères, celle dont il est le plus fier est sans doute le rational représentant la Jérusalem céleste porté par Jean-Paul II en ouverture de l'année jubilaire à Noël 1999.
A moins que ce ne soient la cuve baptismale de Notre-Dame de Paris, dans laquelle le pape a célébré les baptêmes à Paris lors des JMJ en 1997, ou le sarcophage d'argent de Padre Pio à San Giovanni Rotondo.

Mais, à 70 ans, honoré par le Vatican pour ses créations liturgiques, célébré par les musées et les collectionneurs du monde entier pour ses créations profanes, bijoux, œuvres d'Art ou épées d'académiciens, le sculpteur-orfèvre reste humble. Mercredi soir, c'est en toute simplicité qu'il a présenté à une soixantaine d'invités à l'évêché d'Autun, sa vie, ses œuvres et son travail.

Œuvres inspirées: « Je vois tout cela pendant mon rêve et je me précipite à l'atelier » raconte-t-il. Œuvres qui naissent cependant au terme d'un ardent travail, seul durant des heures dans l'un de ses trois ateliers, à tailler la pierre, repousser tôles d'or ou d'argent, poncer et incruster les "pierres dures" semi-précieuses selon une technique acquise avec l'expérience et que lui seul est détenteur.

Après Saint-Philibert de Tournus en 1999, la cathédrale Saint-Lazare d'Autun est la seconde du diocèse à s'embellir de créations de Goudji. Une idée de Mgr Pierre Calimé retenue par l'évêque Benoît Rivière qui, selon Goudji, lui a fixé une unique contrainte: que le nouvel autel, « le 3e autel de la cathédrale en neuf siècles » soit carré, comme aux débuts de l'Église.

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. Goudji (à gauche) et le père Jean-Noël Devillard, curé de la paroisse Saint-LazareL'installation des trois premières pièces a coûté 72.000 €, financés par des dons et les recettes de la carterie des Amis de la Cathédrale (40.000 €). « Quand c'est beau, ce n'est pas cher. Ce mobilier qui rend de l'harmonie au chœur est installé pour des siècles » s'enthousiasme Jean-Noël Devillard, curé de la paroisse Saint-Lazare en rêvant déjà de la suite avec les créations envisagées d'une croix processionnaire, d'un chandelier Pascal, de six chandeliers d'autel et de deux sièges d'assistants qui prendront place aux côtés de la cathèdre.

La cérémonie de consécration du nouveau mobilier aura lieu le 17 décembre à 17h.

Pour découvrir la vie, travail et l'œuvre de Goudji, voir ce reportage de la chaîne KtO: cliquer ici 

Visiter le site de Goudji: cliquer ici

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. L'autel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. L'autel. Détail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. L'ambon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. L'ambon. Ange

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Mobilier Goudji. La cathrède

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Goudji Mobilier. Conférence à l'Évêché d'Autun. 7.12.2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autun Cathédrale St-Lazare Goudji Mobilier. Conférence à l'Évêché d'Autun. 7.12.2011. Goudji a répondu avec patience à toutes les questions du public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir la vidéo de la cérémonie de consécration, le 17 décembre 2011:

Cathedrale_Autel_consacre_1ere_eucharistieLe nouvel autel de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun, créé par le sculpteur et orfèvre Goudji et recélant les reliques de Saint Symphorien, Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et Saint Jean-Marie Vianney a été consacré par Mgr Benoît Rivière, samedi 17 décembre, au cours d'une cérémonie solennelle, chantée par la Maîtrise de la cathédrale et célébrée avec une vingtaine de vicaires, prêtres, diacres et enfants de chœur en présence d' une assemblée de plus de deux cents fidèles et des autorités civiles, Mme Claude Dulamon, sous-préfète d'Autun et M. Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun.
Une cérémonie réglée par Mgr Pierre Calimé, porte parole de l'évêque avec le Père Jean-Noël Duvillard, curé de la paroisse Saint-Lazare en Autunois en maître de cérémonie expliquant à la foule des fidèles chaque étape de la consécration.
Mgr Benoît Rivière a également procédé à la bénédiction de l'ambon et de la cathèdre, autres œuvres de Goudji installées en même temps que l'autel dans le chœur de la cathédrale, le 7 décembre dernier.

« L'autel, c'est le Christ.... En ce jour si beau de la dédicace de l'autel cathédral, mais tous les jours qui viendront ensuite et jusqu'au jour de la venue glorieuse du Seigneur, que l'âme de Marie soit en chacun de nous pour glorifier Dieu, que l'esprit de Marie soit en chacun de nous pour exulter en Dieu. L'orientation du monde croyant vers la venue glorieuse du Seigneur nous est toujours rappelée ici quand nous participons à l'autel et au pain de la vie éternelle... » a expliqué l'évêque dans son homélie.
C'est sous le tableau d'Ingres magnifiant le Martyre de Saint Symphorien, martyr d'Autun du IIe siècle dont les reliques ont été enchâssées par Goudji dans le plateau du nouvel autel au cours même de la cérémonie, qu'a démarré la procession d'ouverture de cette liturgie exceptionnelle dans la vie d'une communauté d'Église. Le nouvel autel est le troisième seulement depuis la construction de la cathédrale Saint-Lazare au XIIe siècle !
Après avoir béni l'autel au début de la messe, c'est revêtu d'un tablier que Mgr Benoît Rivière a procédé, après le scellement des reliques de Saint Symphorien, à son onction en répandant au centre et aux quatre angles le Saint Chrême d'huile parfumée, signe de l'appartenance au Christ. Puis il a allumé cinq brûlots d'encens et enveloppé l'autel de la fumée parfumée de l'encensoir montant vers Dieu comme une prière.

 Il a ensuite psalmodié la prière de dédicace, révélant le mystère de l'autel : « Que cet autel soit toujours consacré au sacrifice du Christ, qu'il soit la table du Seigneur où ton peuple viendra refaire ses forces... Que cet autel soit la table de fête où les convives du Christ afflueront dans la joie : en se déchargeant sur toi, Père, de leurs soucis et de leurs fardeaux... Que cet autel soit un lieu de paix et de profonde communion avec toi...Qu'il soit source d'unité pour l'Eglise et source d'union entre les frères ... Qu'il soit le centre de notre louange et de notre action de grâce jusqu'au jour où nous parviendrons, exultant de joie, dans les demeures du ciel là où nous t'offrirons sans fin le sacrifice de louange avec le Christ, souverain Prêtre et vivant Autel, lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. »
Alors, paré de sa nappe, de la Croix offerte par Goudji et des bougies, le nouvel autel, illuminé, a pu être la table pour une première eucharistie.

de l’Enfant Jésus

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa