Lundi, 23 Octobre 2017
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Octobre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Ève de retour à Autun, l'espoir renaît de retrouver Adam
Écrit par GdM   
Mercredi, 01 Mars 2017 18:47

Autun_Retour_Eve_presentationLes études conduites lors de la restauration de « La Tentation d’ Ève », la plus belle représentation féminine de la sculpture romane, probablement exécutée par Gislebertus vers les années 1130 pour orner le portail latéral de la cathédrale Saint-Lazare d’Autun, relancent l’espoir de retrouver un jour « Adam », autre scène du linteau disparue depuis 1776.

Une grande exposition : « Ève ou la folle tentation » qui ouvrira le 22 juin prochain au Musée Rolin dont la « La Tentation d’ Ève » est une des pièces majeures dévoilera les plus récentes études consacrées à ce chef d’œuvre de l'art roman.


Décrochée le 11 janvier 2016 pour un voyage d’un peu plus d'un an qui l’a menée des ateliers du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2MRF) aux cimaises du Musée du Louvre pour une exposition du 12 septembre au 23 janvier, Ève est rentrée à la maison le 22 février sous l’œil des caméras de France 3 Bourgogne Franche-Comté (cliquer ici pour suivre le lien vers la vidéo)

Réalisée par la restauratrice du patrimoine Jennifer Vatelot, la restauration a principalement consisté à éliminer la pellicule noire qui endeuillait le haut relief par endroits, lui redonnant éclat et profondeur et révélant des détails d’une finesse singulière.

Les études qui ont accompagné cette restauration ne seront dévoilées qu’en juin prochain dans la grande exposition des troisièmes Rendez-vous du Louvre organisée au musée Rolin.

Autun_Retour_Eve_presentation_1Cependant la Conservatrice en chef du Musée Rolin, Brigitte Maurice-Chabard, n’a pas manqué d’attiser la curiosité des invités à la réception organisée lundi 27 février pour le « retour d’Ève » en révélant quelques détails, dont un concernant Adam.

Retournons quelques siècles en arrière.
Vers 1130 lorsque le sculpteur fit naître de la pierre cette Ève, nu le plus suggestif de la statuaire romane dont on célèbre l’envoutante beauté, elle s’allongeait au centre d’un linteau représentant la scène biblique du péché originel au Jardin d’Eden.
Ève saisit, détournant son regard d’Adam qu’on imagine allongé dans le même feuillage, le « fruit défendu » (une grenade) que le Diable pousse insidieusement dans sa main.

Six siècles plus tard, en 1766 très précisément, les chanoines de la cathédrale, sans doute offusqués tant par l’aspect dégradé de cette pierre encrassée par la pollution que par la trop pure beauté du péché qui était exposée, et peut être également animés par le désir de marquer leur passage, décident de détruire le portail latéral et quelques autres traces du passé roman pour les remplacer par un décor de boiseries.

Les pierres sont sans doute alors vendues à un entrepreneur. Ève, Adam et le Diable disparaissent.

C’est un siècle plus tard, en 1866, qu’Ève réapparaît à l’occasion de travaux de transformation dans une maison de la Place du Champ de Mars (actuellement rue de Lattre de Tassigny), construite en… 1766.

L’histoire de cette redécouverte et des épisodes qui ont conduit Ève au Musée Rolin est quasi rocambolesque et a inspiré en 2010 un très beau roman à l’écrivain Didier Cornaille, justement intitulé « Adam en héritage » où il est déjà question, non seulement de l’Ève retrouvée mais aussi d’Adam et du Diable toujours disparus.

L’histoire commune répétait depuis qu’Ève avait été redécouverte lors de la démolition d’un mur de refend de cet immeuble, laissant penser que les deux autres parties du linteau avaient été également mis en œuvre dans ce mur et dispersés lors de sa démolition.

Mais, a révélé la conservatrice en chef, attisant ainsi la curiosité, les traces de maçonnage relevées lors des récentes analyses montrent que la pierre d’Ève avait été employée en façade. L’espoir renaît donc qu’Adam continue à dormir dans cette façade et puisse un jour être lui aussi redévoilé aux yeux du monde.

Quant au Diable, on sait aujourd’hui avec certitude qu’il avait perdu sa tête : conservée dans les collections du Musée Rolin depuis le XIXe siècle, elle avait déjà attiré l’attention des spécialistes, mais il a fallu les dernières analyses pour prouver qu’elle avait été sculptée dans la même pierre et avec les mêmes outils et techniques qu’Ève.

L’exposition « Ève ou la folle tentation » se tiendra du 22 juin au 25 octobre 2017 au musée Rolin. Le label Exposition d'intérêt national lui a été accordé par la Ministère de la Culture, a annoncé le maire d'Autun Rémy Rebeyrotte.

La restauration de « La Tentation d’ Ève » a été en partie financée par un appel au financement participatif sur la plateforme Ulule. Pour en savoir plus sur cette participation et sur la restauration, se rendre sur la page dédiée sur Ulule : cliquer ici.
Ont également participé la Société Eduenne, société savante à l’origine de la présence de la sculpture dans les collections du musée Rolin, l’Etat sous forme de mise à disposition de ses laboratoires et ingénieurs, la Ville d’Autun et le Conseil général. Le coût total est estimé à 25.000 € hors contribution de l’Etat.

Relire l’article consacré au roman de Didier Cornaille « Adam en héritage » :
cliquer ici

Relire également l’article consacré à La tentation d’Ève, très intense roman que le sculpteur Bernard Morot-Gaudry a consacré à Ève, Adam et le sculpteur Gislebertus : cliquer ici.

Voir ce film documentaire sur La Tentation d'Ève tourné pour Arte en 2003 avec notamment des éclairages apportés par feu le chanoine Denis Grivot, André Strasberg secrétaire de la Société Eduenne:

Horaires d’ouverture du musée Rolin


Du 6 février au 31 mars
De 10h à 12h et de 14h à 17h
Le dimanche de 14h à 17h

Du 1er avril au 22 juin
De 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h

Du 23 juin au 15 octobre
De 10h à 13h et de 14h à 18h

Du 16 octobre au 30 novembre
- De 10h à 12h et de 14h à 17h
- Le dimanche de 14h à 17h

Fermetures hebdomadaires : mardi
Fermé les jours fériés : 1er mai, 14 juillet, 1er et 11 novembre

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa