Lundi, 23 Octobre 2017
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Octobre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Vincent Chauvet nouveau maire d'Autun (vidéo)
Écrit par GensduMorvan   
Mercredi, 05 Juillet 2017 22:55

Vincent_Chauvet_maire_Autun_05072017M. Vincent Chauvet a été élu maire d’Autun à l’unanimité des 29 suffrages exprimés sur 33 votants au Conseil municipal réuni mercredi 5 juillet 2017 à la mairie de la cité éduenne. Il succède à M. Rémy Rebeyrotte, maire depuis 2001 qui a dû démissionner de son mandat suite à son élection comme député (LREM) de la 3e circonscription de Saône-et-Loire le 18 juin dernier.

Élu en 2014, le nouveau maire d’Autun était précédemment 4e adjoint en charge de la forêt, du patrimoine historique et du numérique.

Né le 24 octobre 1987, Vincent Chauvet dont la famille paternelle est originaire d’Autun où son grand-père Francis Chauvet fut conseiller dans la municipalité de Marcel Lucotte, est diplômé d’HEC et de Sciences-Po Paris, ainsi que d’une licence d’Histoire de la Sorbonne. Il exerce la profession de chef d’entreprise dans le numérique à Paris.

Président du MoDem 71, Vincent Chauvet s’était présenté sous l’étiquette LREM aux législatives de juin dans la 2e circonscription de Saône-et-Loire.

Voir en vidéo le discours d’installation de Vincent Chauvet:


 

Le texte (remis) du discours :

Monsieur le Député,
Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,
Chers collègues,
Chers amis réunis ici aujourd’hui,

Dans cette salle depuis deux siècles et dans le cœur de notre ville depuis deux millénaires, des hommes passionnés, dévoués et respectés se sont succédé pour conduire les affaires de la cité.

Cette longue lignée, dont les membres les plus récents sont rappelés aux visiteurs à l’entrée de ce Salon d’honneur, compte depuis 2001 le nom de Rémy Rebeyrotte. Notre Maire réélu il y a 3 ans pourra naturellement continuer à servir Autun en tant que député et par sa présence dans notre assemblée.
Chacun en cet instant partage son émotion après plus de 16 années passés à la tête de notre ville. 16 ans de gestion rigoureuse de nos finances, 16 ans qui ont permis de lever les principaux freins au développement de l’agglomération, 16 ans couronnés par une élection méritée à l’Assemblée nationale et qui inscrivent Remy Rebeyrotte parmi les grands maires qu’aura connus notre cité.

Au rang des élus municipaux qui se sont impliqués pour faire d’Autun ce qu’elle est aujourd’hui, permettez-moi aussi d'avoir une pensée particulière pour mon grand -père Francis Chauvet qui a siégé comme conseiller municipal de 1983 à 1989 dans l’équipe de Marcel Lucotte, lui aussi emblématique maire d’Autun pendant 25 ans.
Je pense également en cet instant à notre collègue Michel Gipeaux, disparu cette année, qui nous manque beaucoup et à qui nous rendrons hommage en nommant en sa mémoire l’équipement de santé qu’il a contribué à faire naître.

Chers collègues, vous venez d’élire un jeune maire et je mesure le grand honneur que vous me faites. 
Il semble qu’Autun ne dédaigne pas les édiles juvéniles. Rémy Rebeyrotte était élu conseiller général alors qu’il n’avait pas encore 28 ans, premier adjoint un an après avant de devenir maire à l’aube du nouveau millénaire. A nous tous de continuer à susciter des vocations pour l’engagement dans la vie publique des jeunes générations.

En effet, l’échelon communal est véritablement le premier échelon de la démocratie. Tocqueville écrivait que :
« C’est dans la commune que réside la force des peuples libres. Les institutions communales sont à la liberté ce que les écoles primaires sont à la science ; elles la mettent à la portée du peuple ; elles lui en font goûter l’usage paisible et l’habituent à s’en servir. Sans institutions communales une nation peut se donner un gouvernement libre, mais elle n’a pas l’esprit de la liberté. Otez la force et l’indépendance de la commune, vous n’y trouverez jamais que des administrés et point de citoyens.
L’habitant s’attache à sa commune, non pas tant parce qu’il y est né, que parce qu’il voit dans cette commune une corporation libre et forte dont il fait partie, et qui mérite la peine qu’on cherche à la diriger. »

Or Autun n’est pas une commune comme les autres. Ville plus que bimillénaire, qui, par son histoire patrimoniale, artistique, scientifique, industrielle, spirituelle a toujours su mettre en avant la force de sa spécificité.
Le chanoine Thomas, premier historien de la ville, au  XVIIème siècle affirmait : "La grandeur des villes n’est connue à la postérité que par les marques anciennes qu’elles conservent. Leurs ruines sont vénérables et leur acquièrent plus d’estime et d’admiration qu’à celles dont la nouveauté  donne de l’agrément. Autun, entre les villes de France est la plus renommée, principalement  pour les temples dont les ruines subsistent à présent".

Notre ville a en effet bénéficié très tôt d’une présence humaine sur son territoire, l’enceinte monumentale néolithique du secteur de la Genetoye et l’alignement de pierres levées du champ de la Justice dits du « Petit Carnac » en sont la preuve indéniable.

Territoire aux multiples ressources écologiques, la plaine de l’Arroux traversée depuis toujours par les peuples de l’Est espérant rejoindre les côtes de l’océan, a ainsi été choisie par l’empereur Auguste comme emplacement privilégié pour l’implantation de la « sœur et émule » de Rome. Son développement économique fut rapide et retentissant. Encore plus remarquable fut peut-être la capacité de résilience de notre cité au cours de l’Histoire.

Malgré les destructions successives par les Bataves, les Alamans, les Burgondes, les Francs, les Sarrazins et les Normands, notre ville a toujours su se relever et repartir de l’avant.

Frappé par la fréquence des événements militaires dans l’histoire de notre ville, Paul Cazin écrit dans les premières lignes de La Bataille d’Autun : cette cité est par destination une ville de soldats.
Le bienheureux Paul d’Autun y relate la Libération de la cité éduenne, dont nous célébrerons en septembre le 73eme anniversaire, et qui rassembla maquisards morvandiaux, volontaires pyrénéens, républicains espagnols, résistants gaullistes, communistes, polonais, catholiques dont l’abbé Trinquet, futur curé de la cathédrale, gravement blessé dans les combats du Pommoy, et qui sera proclamé maire d’Autun à la Libération.

Est-il besoin de rappeler que c’est ici-même, devant les marches de la Mairie où nous nous trouvons, que s’opéra la jonction de la 1ère Armée Française débarquée en Provence et de la 3ème Armée Américaine débarquée en Normandie ? La Libération d’Autun résume ainsi fort bien le destin d’une cité au cœur de la Grande Histoire, creuset d’influences variées, mélange de peuples qui se fondirent pour former ce que nous sommes aujourd’hui.

C’est aussi pour cela que le message que nous devons continuer de porter, ce doit  être celui de la paix et de la fraternité, de la tolérance et de la défense de l’idéal européen. Comme le veut d’ailleurs la tradition, je vous inviterai à l’issue de ce Conseil à vous rendre au Monument aux Morts pour un hommage aux combattants de la liberté.

Par-delà les douleurs du passé, je crois que notre ville possède une énergie naturelle d’où sont sortis nombre d’entrepreneurs, d’inventeurs et d’hommes d’Etat. Une énergie qui a marqué tous ceux qui sont passés à Autun, de Bonaparte à Valéry Giscard d’Estaing, de Balthus à Hisao Takahashi.

Cette énergie engendrée par la confluence des courants, la fusion des intuitions, nous en sommes les dépositaires. « Nous ne sommes que des nains juchés sur les épaules de géants », pour reprendre l’expression de Bernard de Chartres. Le legs de nos ancêtres est en effet aussi riche que varié, aussi imposant qu’indispensable à faire perdurer.

Cet héritage, c’est en même temps le silence des moniales et l’éloquence d’Eumène; c’est la passion du patrimoine du chanoine Grivot et l’inventivité débordante de Bernard Giberstein, c’est le conservatisme de MacMahon et la bohème d’Albert Montmerot, c’est le moralisme du Procureur Pinard et le libertinage de Bussy Rabutin, c’est la vertu tenace du Président Jeannin, dont le portrait orne le fronton de ce bâtiment au-dessus des mots de Liberté-Egalité-Fraternité, et la diplomatie opportuniste de Talleyrand, c’est la pieuse philanthropie de Nicolas Rolin et le patronage artistique laïque de Ferdinand Guillemardet, un autre maire illustre d’Autun qui dû renoncer à son mandat pour siéger à Paris comme député de la Convention puis du Conseil des Cinq Cents, avant d’être nommé ambassadeur en Espagne, cher Rémy Rebeyrotte.

C’est aussi pour cela que nous devons travailler de concert à faire progresser notre ville au service de l'ensemble de la population et des générations à venir.

Je réitère ici les vœux prononcés en 2014 par Rémy Rebeyrotte lors de sa réélection: « Evitons les hostilités systémiques ou systématiques, évitons les invectives, respectons-nous, écoutons-nous, échangeons, même sans complaisance, mais sans rompre le dialogue. Les projets, les bonnes initiatives, les bonnes idées ne sont pas l'apanage des uns ou des autres. C'est par le dialogue, par des échanges exigeants, argumentés, étayés, par la richesse de nos débats, que nous réussirons au mieux à construire l'avenir de notre ville. »

Ces propos entrent en parfaite résonance avec ceux prononcés lundi par Emmanuel Macron devant le Congrès, dans le sens d’une modernisation de nos institutions. C’est pourquoi, je vous proposerai dans les prochains mois de travailler sur une mise à jour de notre règlement intérieur qui puisse prendre en compte les nouveaux outils de travail collaboratif et les moyens modernes de communication au public de nos travaux. Nous pourrons probablement y gagner en temps, en efficacité et en transparence. A titre d’exemple, et dès le prochain Conseil municipal, je proposerai que nos commissions d’appel d’offres puissent délibérer par visio-conférence, comme nous y autorise la loi depuis décembre 2016.

Sur l’administration numérique, la communication en ligne et la participation des citoyens via internet, nous pouvons être pionniers en France. C’est également la priorité de la présidence estonienne de l’Union européenne qui vient de début au 1er juillet 2017. C’est important pour notre image de marque, pour l’attractivité de notre territoire et pour l’implication des jeunes générations dans les processus démocratiques locaux.

Riches de notre histoire, nous nous devons désormais d’être au rendez-vous des grandes transformations qui bouleversent le monde. Les équilibres changent et nous pouvons, nous devons, jouer un rôle de premier plan dans l’avenir de notre pays.
Grâce à l’action déterminée de Rémy Rebeyrotte au cours de ces 16 dernières années, notre ville est désormais en capacité de révéler pleinement tout le potentiel qu’elle porte en elle.

Car oui nous pouvons développer de nouvelles activités dans notre bassin d’emplois !
Oui nous pouvons dynamiser le commerce de centre-ville et valoriser les productions locales !
Oui nous pouvons améliorer le quotidien de tous les citoyens et en particulier des personnes âgées, nous pouvons gagner des habitants et enclencher une spirale démographique positive !
Oui nous pouvons faire connaître par-delà les frontières françaises une ville où il fait bon vivre et où il est possible de bien travailler, en développant le tourisme et en accueillant des évènements de portée internationale !

Oui nous pouvons briller par les résultats sportifs de nos clubs et par les nombreux autres talents des Autunois !
Oui nous pouvons inciter les jeunes à rester en Autunois en leur offrant des formations innovantes !
Oui nous pouvons faire vivre les quartiers et intégrer chacun, d’où qu’il vienne, à la vie de la cité !
Oui nous pouvons faire de chaque habitant, élus comme simples citoyens, jeunes comme anciens, Autunois de souche comme Autunois de cœur, un ambassadeur de son territoire, fier de promouvoir une terre de traditions et d’opportunités !

Puisque vous en avez décidé ainsi, je serai donc votre nouveau Maire, missionné pour donner une nouvelle énergie à Autun, lui insuffler du dynamisme, mettre en mouvement les initiatives, propulser notre cité vers l’avenir et vers le haut, avec confiance et optimisme. Pour redonner à Autun la grandeur qu’elle mérite. Pour susciter la fierté de vivre ici. A nous maintenant d’écrire les nouvelles pages de l’histoire d’Autun.

Vive Autun, vive l’Europe, vive la République, et vive la France !

Le nouveau bureau municipal:

Autun_Municipalite_05072017L'élection du maire a été suivie par celle des huit adjoints ; dans l'ordre : Monique Gatier, Roger Vernay, Marie-Claire Tellier, Alain Durand, Catherine Nicolao-Valacci, Pascal Pomarel, Josette Joyeux et Gilbert Darroux. Rémy Rebeyrotte siègera en qualité de Conseiller municipal et a été désigné comme chef du groupe majoritaire.

Lire à ce propos notre article du 22 décembre 2012 : Vincent Chauvet à Autun: un "parachutage" qui rebat les cartes des ambitions politiques locales

 

Ajouter un Commentaire

Gens du Morvan favorise sur ses plateformes collaboratives les échanges et le partage entre les habitants du territoire avec la conviction que la possibilité ainsi ouverte à chacun de participer à l'information et aux débats est une source de richesse pour tous
Si, au delà de la liberté d'expression de toutes les opinions ou même de la polémique (que nous ne refusons pas dans les limites fixées par la loi), Gens du Morvan n'était pas compris comme un outil de dialogue favorisant le lien social mais comme un terrain vague où soufflerait un mauvais vent mettant à mal les personnes, nous aurions raté notre objectif.
Alors, du calme ! Continuez à poster vos commentaires et à envoyer vos articles, mais en n'oubliant pas que nous sommes ici entre Gens du Morvan.
Bon vent, bonnes gens !
PS: L'usage des pseudos étant une habitude du net nous l'acceptons volontiers. Toutefois nous nous réservons le droit de ne pas mettre en ligne les commentaires visant, par une relation évidente entre commentaire et pseudo adopté, à atteindre des personnes.


Code de sécurité
Rafraîchir


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa