Samedi, 15 Décembre 2018
Le Morvan : vos infos, vidéos, photos, annonces ...
Envoyez vos photos

Agenda

<<  Décembre 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Lormes: le "bouclier rural" progresse vers l'intégration au programme du candidat socialiste à l'élection présidentielle
Écrit par GdM   
Dimanche, 24 Octobre 2010 18:00

Tribune Lormes20 % de la population sur 80 % du territoire. Si le premier chiffre peut expliquer l'indifférence (certains diront le mépris) de l'État à l'égard des territoires ruraux qui se traduit par une dégradation constante des services publics (réseaux, santé, éducation, poste, trésoreries etc.) les entrainant dans le cercle vicieux du moins de services - moins de population- moins d'activités, le second représente un formidable capital pour le Pays pour peu que s'enclenche une dynamique inverse.
Mais comment en convaincre les gouvernants, actuels et futurs? Fabien Bazin a ouvert la voie en concevant le « bouclier rural » dont le principe fondateur repose sur un temps maximum d'accessibilité aux services publics de base.
En vingt mois, l'idée du maire de la cité morvandelle de Lormes a rapidement progressé, d'abord dans la Nièvre où il a su rassembler ses collègues maires et conseillers généraux autour du projet puis en France où des élus locaux confrontés aux mêmes questions de développement économique et social ont constitué, sur les bases du « bouclier rural » un réseau d'échange et de réflexion.

Le président du Laboratoire des idées du PS, militant de la "ruralité moderne"

Si pour ces élus, socialistes pour la plupart, il est acquis qu' il n'y a rien à attendre d'un «  Président de la République  ne comprenant rien à la ruralité », il n'est pas assuré que leur propre parti où domine comme ailleurs la culture urbaine ou métropolitaine, soit extrêmement sensible à ce combat. Aussi se sont-ils lancés dans une véritable « campagne pour les campagnes » visant à faire intégrer leur projet à celui du prochain candidat socialiste à l'élection présidentielle.

Ils peuvent compter sur un militant « de poids ». L'ancien maire de Lormes, député de la Nièvre et ancien président du Parc du Morvan qui se veut « laboratoire du développement durable de la Bourgogne », Christian Paul est aujourd'hui président du « Laboratoire des idées » du PS, cet espace où remontent, se croisent, se confrontent et s'analysent pour être mises en forme les reflexions et actions de terrain.

Un projet en constante évolution

Et c'est à Lormes que le laboratoire des idées du PS avait réuni samedi 23 octobre un atelier de travail consacré au « bouclier rural ». Les Creusois Michel Vergnier, député maire de Guéret, Jean-Jacques Lozach, sénateur président du Conseil général, Renée Nicoux sénatrice, et Michel Moine maire d'Aubusson avaient rejoint la vingtaine de militants de Bourgogne et des départements voisins réunis autour de Christian Paul, Fabien Bazin, Patrice Joly et le sénateur René-Pierre Signé. D'autres parlementaires, comme Arnaud Montebourg, avaient envoyé des messages de soutien.

Bouclier rural Lormes 23.10.2010. SalleSur le fond, même si l'objectif du bouclier rural visant à promouvoir une « ruralité moderne » effaçant la « fracture territoriale » afin d'assurer l'égalité entre les citoyens où qu'ils habitent et offrant un débouché au « désir de campagne » des 11 millions de Français souhaitant quitter les grandes agglomérations est largement partagée (voir en fin d'article le lien vers le document distribué à Lormes), des points restent en discussion: Quelle définition de l'espace rural; Les villes moyennes en font-elles partie?; Et jusqu'à quelle taille?; Quels services publics intégrer dans la liste des « services de base » indispensables?; Faut-il y intégrer les infrastructures routières et ferroviaires? etc. « Le projet est en constante évolution, nous comptons sur les apports de tous » justifie Fabien Bazin.

Des pistes venues des États-Unis, de Finlande et ... de France

Les pistes peuvent venir de loin. C'est des zones urbaines défavorisées étatsuniennes qu'arrive la dernière proposition exposée à Lormes visant à créer de nouveaux outils bancaires adaptés à l'activité artisanale et commerciale en zone rurale, sur le modèle du « Community Reinvestment Act » qui « motive » les banques à accorder des crédits aux particuliers et aux entreprises des territoires où elles collectent de l'épargne. « A Chateau-Chinon, le rapport est de un à six entre le crédit et la collecte » indique par exemple René-Pierre Signé pour justifier la mesure.
Une « loi de réinvestissement dans le territoires » devra-t-elle simplement organiser l'évaluation des banques comme aux États-Unis ou définir des « obligations »?

C'est en Finlande, pays aux immenses territoires ruraux à très faible densité démographique qu'Éric Correia, adjoint au maire de Guéret, est allé puiser l'idée d'Agences financées par l'État et les banques et réunissant représentants de l'État, élus, chefs d'entreprises, associations et usagers, qui relaient en région les actions du Ministère de la Ruralité sur des actions comme l'amélioration de la compétitivité agricole et sylvicole, le soutien à la gestion des terres, la formation ou... la revalorisation de l'image des zones rurales!

Mais les pistes peuvent aussi s'inspirer de textes en vigueur ici: «  Nous avons un exemple, c'est la loi Montagne » estime Pascal Ribaud, ancien directeur du Parc du Morvan, rejoint par Renée Nicoud.

Une stratégie en trois étapes

«  Nous sommes passés des combats de résistance, qui restent nécessaires, à un combat de projet estime Christian Paul. Nous avons l'opportunité de montrer que le projet de société que défend le Parti socialiste est en phase avec ce que vit et invente le monde rural. La gauche doit inventer une nouvelle société rurale ».
Question stratégie, le "lobbying des ruraux décomplexés" passera par tois étapes: présentation d'une contribution à la Convention nationale du PS sur l'égalité réelle qui aura lieu le 11 décembre puis rédaction et dépôt d'une proposition de loi sur le « bouclier rural » et enfin, intégration au programme du candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012. Avec à la clé la création d'un « grand ministère de l'aménagement du territoire » assurant l'égalité et le lien entre villes et campagnes.

 Voir les mesures du « bouclier rural » telles qu'exposées samedi par le document du PS disponible à Lormes: cliquer ici

Lire un précédent article sur le bouclier rural: Le Bouclier rural de Fabien Bazin: la défense passe à l'attaque

Accéder au site du Bouclier rural (contributions, discussions etc.): cliquer ici

 

Désolé, le mode commentaire a été verrouillé.


Gens du Morvan
est votre site | publiez vos infos - annonces - échanges de services - photos - événements | échangez via le Forum du Morvan

Copyright © 2009 Gens du Morvan - Tous droits réservés - Mentions légales - Nous contacter - Création PureConcept
escort eskisehir escort eryaman escort samsun escort bursa